Hospitalisation à la Pitié-Salpêtrière

"Elle a besoin de souffler et de récupérer un peu", annonçait Frédéric Salat-Baroux à propos de sa belle-mère Bernadette Chirac, au moment de son hospitalisation à la Pitié-Salpêtrière à la suite de l’infection pulmonaire de Jacques Chirac.

Depuis deux jours, l’ancien président a regagné son domicile selon Le Parisien qui nous révélé également les vraies raisons de l’hospitalisation de l’ex-Première dame du 20 au 24 septembre. Celle-ci aurait en fait mélangé plusieurs traitements, pour un résultat toxique qui l’a conduit tout droit à l’hôpital. Le site décrit par ailleurs l’ancienne conseillère générale de Corrèze comme "adepte de l’automédication."

Jacques Chirac tiré d’affaire

Jacques Chirac, de son côté, a été tiré d’affaire par l’équipe médicale : "Son infection pulmonaire a pu être soignée", a précisé l'un de ses proches au Parisien. "Nous avons vraiment craint pour sa vie. Et puis la situation s'est améliorée petit à petit. Mais, attention, compte tenu de son état général extrêmement dégradé, tout cela reste vraiment fragile", a également détaillé un ami.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.