La migraine pourrait augmenter le risque d’infarctus et d’AVC

Publié le 01 Mars 2018 par Chloé Parisse, journaliste santé
Des scientifiques danois viennent de découvrir que le risque d'AVC, d'infarctus du myocarde, de maladie thromboembolique veineuse et de fibrillation atriale serait multiplié à cause de la migraine.
Publicité

© Adobe StockLes migraines seraient plus dangereuses qu'on ne le croit. Des chercheurs de l'hôpital universitaire Aarhus au Danemark ont découvert un lien significatif entre la migraine et un grand nombre de maladies cardiovasculaires comme l'AVC, l'infarctus du myocarde, la maladie thromboembolique veineuse et la fibrillation atriale.

Un risque d'AVC multiplié par 8

Les chercheurs ont étudié les registres administratifs et médicaux danois, incluant des patients avec un diagnostic de migraine, entre le 1er novembre 1995 et le 30 novembre 2013. Les scientifiques ont ensuite comparé les données des patients migraineux avec celles de la "population générale" sans diagnostic particulier, en prenant en compte les facteurs de risque suivants :

Publicité

- le diabète,- l'obésité, - les dyslipidémies,- l'hypertension,- les problèmes de valves cardiaques,- la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO),- l'insuffisance rénale,- les maladies du foie,- le cancer,- les maladies en lien avec l'alcoolisme,- les pathologies de la thyroïde.

Publicité

Le suivi de ces patients a duré 19 ans. Les résultats, publiés dans le British Medical Journal, montrent que les incidences de maladies cardiovasculaires étaient plus importantes chez les patients migraineux que chez les patients qui n'en ont pas. L'étude révèle également qu'au cours de la première année après son diagnostic, la migraine est associée à une multiplication par 8 du risque d'AVC. Egalement, les chercheurs soulignent que la migraine serait en lien avec un doublement du risque d'infarctus du myocarde, de maladie thromboembolique veineuse et de fibrillation atriale (arythmie).

Ces risques seraient plus importants chez les migraineux avec aura, c'est-à-dire précédée d'une contraction des vaisseaux entre 15 minutes et 1 heure avant l'apparition de la migraine. Et également chez les femmes. 19 ans après le diagnostic de migraine, les risques de maladies cardiovasculaires continuent de se poursuivre. Pour l'AVC le risque est multiplié par 1,5, pour la maladie thromboembolique veineuse le risque est multiplié de 1,3 à 2 et pour la fibrillation atriale, le risque est multiplié par 1,2.

Publicité

La migraine en lien avec plusieurs maladies cardiovasculaires

Pour Kasper Adelborg, principal auteur de l'étude : "Il y a désormais une série de preuves qui suggèrent que la migraine devrait être considérée comme un facteur de risque pour la plupart des maladies cardiovasculaires " rapporte Medscape Medical News. Le chercheur considère cette découverte comme une grande avancée puisque "de précédentes études ont déjà montré un lien entre la migraine et l'AVC, la migraine et l'infarctus, en particulier chez la femme, mais le lien entre la migraine et d'autres problèmes cardiaques est moins bien connu". Des données supplémentaires sont nécessaires pour établir des recommandations dans le but de diminuer le risque cardiovasculaire chez les patients migraineux.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X