Françoise Hardy : "les chimios et expériences vécues à l'hôpital me pendent au nez"

Publié le 22 Mai 2018 par Rédaction Medisite
Interviewée pour La matinale du Monde, la chanteuse Françoise Hardy actuellement en rémission de son cancer s'est confiée sur ses peurs que la maladie fasse son retour et celles d'être séparée de sa famille.
Publicité

En rémission de son cancer du système lymphatique depuis 2016, la chanteuse Françoise Hardy n'est cependant pas "sereine" quant à sa santé. L'égérie des années yé-yé, interviewée par la matinale du journal Le Monde s'est confiée sur un sujet bien funeste : la mort.

La peur d'être "séparé de Thomas et lui faire de la peine"

Pendant plus de 10 ans Françoise Hardy a combattu la maladie en enchaînant les séances de chimiothérapie et les séjours à l'hôpital. En 2015, elle a même été victime d'une chute l'a plongeant dans un coma pendant près de 3 semaines. Autant d'épreuves qui ont forcément marqué l'esprit de la chanteuse qui craint de devoir y refaire fasse un jour. "Les chimios et expériences vécues à l'hôpital me pendent au nez", a-t-elle avoué au Monde. Un retour de la maladie qui l'effraie pour une raison : "être séparée de Thomas et lui faire de la peine".

Publicité
Publicité

La mort semble ancrée dans le subconscient de la chanteuse, qui confie pendant son entretien avec les journalistes que si Jacques Dutronc venait à décéder, elle quitterait ce monde peu de temps après. "C'est bien ce qui m'inquiète pour Thomas", dit-elle, "il faut qu'il meurt après moi. Je lui rappelle chaque fois qu'il fait part d'un pépin de santé."

De son côté, la perte de ses parents semble également être une source d'angoisse pour Thomas Dutronc qui selon elle, avec le décès de Johnny Hallyday, aurait "réalisé que ses parents risquaient d'être les prochains sur la liste" et leur répéteraient souvent de "se débrouiller comme ils veulent pour mourir le plus tard possible".

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X