Si le sucre est bien connu pour ne pas être l’ami de votre santé, la situation est moins nette pour ses cousins les édulcorants. Des chercheurs en ingénierie biomédicale de l’université Marquette de Milwaukee (États-Unis) se sont intéressés au lien entre la consommation de ces substances sucrantes et la survenue de troubles cardiovasculaires et métaboliques. Selon ces scientifiques, consommer des édulcorants en grande quantité pourrait jouer un rôle dans le développement de maladies métaboliques et dégrader l’état des vaisseaux sanguins. Les chercheurs ont présenté leurs résultats lors d’une conférence qui s’est tenue le 22 avril 2018 dans le cadre du congrès annuel Experimental Biology 2018 à San Diego (Etats-Unis).

Sucres et édulcorants abiment les cellules des vaisseaux sanguins

Pour mener ces recherches, les scientifiques ont utilisé deux sucres – le glucose et le fructose – et deux édulcorants sans calorie – l’aspartame et l’acésulfame potassium (aussi appelé E950). Ils ont tout d’abord étudié l’effet de ces quatre substances sur des vaisseaux sanguins in vitro, en laboratoire. Ils ont observé que le sucre comme les édulcorants entravaient le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins, mais par des mécansimes biologiques différents. En parallèle, ils ont conduit des expériences in vivo : ils ont nourri des rats au glucose, à l’aspartame ou à l’acésulfame potassium pendant trois semaines et ont ensuite analysé la composition de leur plasma sanguin. Résultat : les édulcorants semblaient modifier la façon dont le corps des rongeurs transforme les graisses qu’ils consomment. Autre observation : l’acésulfame potassium semblait s’accumuler dans le sang des rats avec des effets négatifs sur les cellules qui tapissent les vaisseaux sanguins.

Édulcorants, diabète et obésité

Les édulcorants ne seraient donc pas à privilégier par rapport aux sucres dans notre alimentation quotidienne. "Dans l’ensemble, les résultats de cette étude suggèrent que l’exposition à une dose élevée de glucose et d’édulcorants artificiels conduit à des mécanismes uniques d’altération vasculaire et d’altérations dans l’équilibre de l’organisme qui peuvent être importantes au début et pendant la progression du diabète et de l’obésité" écrivent en effet les auteurs de l’étude dans la description de leur présentation au congrès Experimental Biology 2018. Ainsi, "si vous consommez de façon chronique ces substances incongrues (de la même façon que si vous consommez du sucre), le risque de conséquences négatives pour la santé augmente" avertit le docteur Paul Hoffamnn, co-auteur de l’étude cité par le site Medical News Today. Il ajoute qu'il ne suffit malheureusement pas "d’arrêter d'utiliser des édulcorants artificiels pour résoudre les problèmes de santé liés au diabète et à l’obésité". La lutte contre ces maladies passe notamment par une amélioration globale de l’hygiène de vie qui doit combiner une alimentation saine, équilibrée et variée et une activité physique quotidienne.

Vous souhaitez participer au salon des seniors ? Obtenez une invitation gratuite et venez nous rencontrer en cliquant ici >

Sources

-The Influence of Sugar and Artificial Sweeteners on Vascular Health during the Onset and Progression of Diabetes. Hoffmann et al., Description de la présentation du 22 avril 2018 au congrès Experimental Biology 2018. 
- Artificial sweeteners may damage blood vessels, Medical News Today, 23 avril 2018

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.