Douleurs au clitoris : les 8 facteurs déclenchants

Publié le 24 Novembre 2015 par Marguerite de Baudouin, journaliste santé | Mis à jour le 21 Septembre 2018 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Une étude canadienne vient de publier une enquête portant sur les douleurs clitoridiennes de certaines femmes. Le point sur les facteurs déclenchants.
Publicité
Douleurs au clitoris : les 8 facteurs déclenchantsFotolia

Les douleurs au clitoris affectent vivement le quotidien de certaines femme, elles sont pourtant taboues. Afin de déterminer les origines de la "clitorodynie", des chercheurs de l’Université de Mac Gill de Montréal (Canada) se sont penchés sur la question via une enquête réalisée auprès d’un panel de 126 femmes, âgées de 18 à 69 ans et souffrant de douleurs clitoridiennes.

Certains facteurs déclenchant ont été clairement identifiés : "vêtements serrés (80%), masturbation (66%), station assise (79%), excitation sexuelle (74%) et stress (74%). De plus, pour la moitié d'entre elles, ce sont des activités relativement banales qui peuvent déclencher les douleurs, comme uriner (42%), s'essuyer la vulve (43%) ou faire de l'exercice (42%)", rapporte le Figaro sur cette étude.

Publicité

Selon les résultats du questionnaire, ces épisodes durent en moyenne 8 heures, allant pour certaines femmes jusqu’à 24h. Leur intensité douloureuse est évaluée à 6 sur une échelle de 0 à 10 par ces femmes, dont le quart ressent ces douleurs au quotidien.

Publicité

Au moment de remplir le questionnaire, la plupart des femmes étaient d’ailleurs sous traitement : antidépresseurs, anti-inflammatoires, anesthésiques locaux, antiépileptiques…

3/4 des patientes n'expliquent pas ce phénomène

Pour autant, les 3/4 des patientes ne parviennent pas à expliquer ce phénomène (pour le quart restant il serait issue de chirurgies gynécologiques ou d’un traumatisme localisé à cet endroit). Cette découverte du Pr Parada et son équipe pourrait mener à plus de recherches sur ce trouble.

Douleur au clitoris après un orgasme : pourquoi ?

De manière générale, l'orgasme désigne une réaction physiologique qui s'opère durant la phase d'excitation sexuelle. Ce point culminant correspond à la troisième phase du cycle sexuel selon les sexologues Masters et Johnson, précédée par l'excitation et la phase en plateau, et suivie par la résolution. L'orgasme clitoridien est plus spécifiquement lié à la stimulation du clitoris chez la femme, par les doigts, la langue, les sextoys, le sexe du ou de la partenaire ou toute autre partie du corps.

Puisque l'orgasme clitoridien est atteint par la stimulation, relativement prolongée selon les cas, du clitoris, il est courant que la douleur provienne des caresses, des frottements ou des coups de langue à répétition sur cette partie sensible.Toutefois, la sensation douloureuse peut aussi être une simple hypersensibilité ! En effet, il y a souvent confusion entre les deux, en particulier lors des premiers ébats sexuels. En raison de l'excitation sexuelle, le vagin, les lèvres et le clitoris se gorgent de sang juste avant l'orgasme, ils deviennent ainsi hypersensibles et la sensation peut perdurer après l'orgasme.

Lorsque le clitoris augmente soudainement de volume...

Clitoris gonflé, rouge, douloureux ? N'hésitez pas à consulter : il peut s'agir d'une mycose clitoridienne, en particulier si vous souffrez aussi de démangeaisons intimes. Habituellement, l'inflammation du clitoris cesse rapidement (dans les 48h environ) grâce à un traitement adapté. Le clitoris : un organe en perpétuelle évolution La taille du clitoris augmente naturellement au cours de la vie : vers 30 ans, il a généralement quadruplé de volume par rapport à la puberté. Il peut aussi continuer à grossir après la ménopause.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X