Vous êtes du genre à compter votre nombre d'heures de sommeil chaque nuit ? Arrêtez. Cette habitude vous fatiguerait encore plus à en croire l'étude menée par deux chercheuses du Colorado College, Christina Draganich et Kristi Erdal. Elles ont réalisé deux expériences sur 164 étudiants en leur faisant croire qu'une nouvelle technique pouvait établir la qualité de leur sommeil. Des faux résultats mesurés à partir de machines ont appris à certains qu'ils étaient plus vigilants mentalement parce que leur sommeil profond était plus réparateur. Et à d'autres que leur sommeil paradoxal était au contraire inférieur à leurs camarades. Tous ont été ensuite soumis à des tests cognitifs pour évaluer leur capacité d'écoute et de traitement de l'information. Verdict : ceux qui pensaient avoir des nuits plus réparatrices avaient de meilleurs résultats aux tests. Et vice-versa. Les chercheuses ont ainsi défini le "sommeil placebo". Pensez-vous que ça marcherait sur vous ?

Source : Slate.fr

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.