Des chercheurs de l'université de Miami (Floride) affirment que le sport permet à ceux qui le pratiquent régulièrement de préserver plus longtemps les capacités de réflexion du cerveau. Les personnes qui ne pratiquent aucune activité physique présenteraient une structure cérébrale 10 fois plus âgée que celle des volontaires suivant une activité sportive régulière.

Un vieillissement prématuré de 10 ans

Les scientifiques ont examiné les réponses de 876 personnes ayant participé à une étude portant sur leur pratique du sport au cours des deux semaines précédentes. 90% des membres du groupe ont rapporté une activité physique très légère, voire aucune. Les 10% pratiquaient du sport comme la course, l'aérobic ou la gymnastique. Sept ans plus tard, chaque personne a passé des tests de mémoire et de capacités de réflexion, ainsi qu'une IRM du cerveau. Des tests renouvelés cinq ans après.

Les analyses ont montré que les participants qui ne souffraient d'aucune perte de mémoire au début de l'étude mais qui ne pratiquaient pas de sport parvenaient moins bien, douze ans plus tard, à se souvenir d'une liste de mots et réalisaient des tâches simples plus lentement. Une différence avec les autres membres du groupe qui équivaut à un vieillissement prématuré du cerveau de 10 ans. "L'activité physique est une option intéressante pour réduire la charge des troubles cognitifs pour la santé publique, car elle est peu coûteuse et n'interfère pas avec les médicaments", ont conclu les chercheurs.

Leur étude est parue dans la revue Neurology

Vidéo. Des images du cerveau comme vous ne l'avez jamais vu !

Faites le bilan sur votre carrière pour trouver enfin la voie qui vous correspond. C'est 100% finançable par votre CPF

mots-clés : Santé au quotidien
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.