Cancer : les erreurs à éviter avec vos pommes de terre pour réduire l'acrylamide

Publié le 16 Mars 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Les autorités nationales pour la protection des consommateurs viennent de mettre en ligne un guide expliquant comment réduire le taux d'acrylamide, substance potentiellement cancérogène, dans les denrées alimentaires, particulièrement les pommes de terres frites. 
Publicité

© Adobe Stock"Adoptons les bons réflexes pour réduire la présence d'acrylamide". Le rapport annuel de la DGCCRF publié jeudi 15 mars 2018, indique q'un groupe de travail du conseil national de la consommation (CNC) vient de mettre en ligne une manuel de bonnes pratiques afin d'aider les consommateurs à réduire la présence d'acryamide dans les denrées alimentaires. Cette substance cancérogène "se forme naturellement dans les aliments riches en amidon lors de la cuisson", explique la brochure en ligne.

Publicité

Ne pas stocker ses pommes de terre au réfrigérateur

Parmi les aliments les plus à risques et aussi les plus consommés : les pommes de terre frites. Selon le communiqué, les précautions ne concernent pas uniquement la cuisson. C'est bien avant qu'il faut connaitre les bonne pratiques comme notamment : ne pas les stocker dans un réfrigérateur, mais les garder à une température entre 6° et 10°C, les laver avant de les cuisiner, les tremper dans de l'eau tiède pour enlever le sucre et les sécher dans un torchon.

Publicité

En ce qui concerne la cuisson :

A la friteuse : ne pas chauffer l'huile à plus de 175°C, faire en sorte que toute les pommes de terres soient trempées dans l'huile, cuire jusqu'à ce qu'elle soit dorée pas plus. Si certains sont trop foncées, jetez les.

Au four : ne pas chauffer l'appareil à plus de 200°C chlaeur tournante et 220°C four classique, les retirer quand elles sont dorées, retirer les frites trop cuites. A savoir : ne jamais assaisonnier pendant la cuisson

Acrylamides : quels sont les risques pour la santé ?

Si la DGCCRF et le CNC se sont alliés afind 'encoruager les consommateurs çà réduire la présence d'acrylamides c'est parce qu'en juin , un avis de l'Autorité européenne de sécurité des aliments basé sur des études aniamles a estimé que cette substances "augmente potentiellement le risque de développement d'un cancer pour les consommateurs de tous les groupes d'âges.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X