Les huiles végétales riches en graisses polyinsaturées seraient à bannir pour la cuisson des aliments. Selon les chercheurs de l'université de Monfort à Leicester (Royaume-Uni), elles diffuseraient des substances toxiques appelées "aldéhydes" responsables de maladies cancérigènes, cardiaques mais aussi de démence. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont fait brûler dans une poële de l'huile de coco, du beurre de l'huile d'olive, de l'huile de maïs et de l'huile de tournesol, le tout dans un espace confiné.

Préférer le beurre et l'huile de coco

Selon les résultats de l'étude, au bout de 10 minutes de cuisson les substances toxiques libérées étaient toutes faibles pour chaque produit. En revanche, après 30 minutes l'huile de maïs et celle de tournesol se sont fortement démarquées des autres, l'huile d'olive étant juste derrière mais avec un niveau jugé raisonnable. Pour les chercheurs, les gouvernements donnent de mauvais conseils nutritionnels en conseillant de favoriser les huiles végétales. Selon eux, les options les plus saines sont l'huile de coco, le beurre et même le saindoux.

Vidéo. Huiles essentielles : faire une cure détox

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.