Cancer du côlon : le risque avancé à partir de 45 ans

Publié le 31 Octobre 2017 à 11h22 par Chloé Parisse, journaliste santé
Une étude inquiétante montre que le cancer du côlon atteint des personnes de plus en plus jeunes. Les chercheurs souhaitent que le dépistage soit avancé à l'âge de 45 ans.
Adobe Stock

Une étude présentée le 30 octobre à l'occasion de l'UEG Week de Barcelone (United European Gastroenterology) et réalisée par des chercheurs français, montre que le taux de tumeurs bénignes et de cancers explose dès 45 ans.

Une augmentation des tumeurs de 400%

Le Dr David Karsenti, gastro-entérologue à la Clinique de Bercy, et ses confrères ont réalisé une étude auprès de 6 027 patients ayant fait une coloscopie entre janvier et décembre 2016 dans la section endoscopie de cette clinique d'Ile de France. Les chercheurs ont trouvé une augmentation de 400% des tumeurs bénignes et malignes chez les patients âgés de 45 à 49 ans comparé aux patients âgés de 40 à 44 ans. Egalement, le taux de détection de néoplasies, nouvelles croissances incontrôlées des tissus, est 8% plus élevé chez les patients âgés de 45 à 49 ans que chez les personnes âgées de 50 à 54 ans.

Une augmentation des lésions colorectales à 45 ans

Ces résultats alarmants inquiètent les chercheurs qui souhaitent que le programme de dépistage du cancer colorectal débute avant 50 ans, âge à partir duquel le dépistage est gratuit en France. Le chercheur principal, Dr Karsenti, a déclaré : "indépendamment du type de dépistage en place, les résultats de nos recherches indiquent clairement que le dépistage du cancer colorectal devrait commencer à l'âge de 45 ans. Cela nous aidera à augmenter la détection précoce du cancer colorectal chez les jeunes adultes et permettra également l'identification et l'élimination sûre des polypes qui peuvent devenir cancéreux." Le docteur ajoute : "ces résultats démontrent que c'est à 45 ans que l'on voit une augmentation remarquable de la fréquence des lésions colorectales, en particulier dans le taux de détection des néoplasies précoce".

En quoi consiste le depistage du cancer colorectal ?

Souvent la présence de sang dans les selles passe inaperçue, pourtant il s’agit d’un signe précoce de cancer colorectal. Le test de dépistage du cancer colorectal permet de détecter les traces de sang dans les selles. Ce test est proposé tous les deux ans chez les personnes de plus de 50 ans. Ce test peut être pratiqué plus tôt ou plus fréquemment si la personne possède des antécédents familiaux de cancer colorectal ou si elle souffre de maladie intestinale chronique. Si le test s’avère positif, une coloscopie de contrôle est proposée afin de vérifier l’origine des saignements.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :