© Fotolia

© Big City Lights - Fotolia.com

Et si les boissons glacées, l'eau y compris, jouaient un rôle déterminant dans le développement du diabète ? C'est ce qu'affirme des chercheurs de l'université de l'Arkansas aux Etats-Unis. Ils ont démontré que le froid affectait nos papilles. "La consommation fréquente d'eau ou de soda glacé peut réduire la sensibilité aux stimuli sucré, ce qui conduit à avoir une préférence pour les aliments plus fortement sucrés", ont-ils déclaré.

Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques ont demandé à des volontaires de se rincer la bouche avec de l'eau à différentes températures. Ils ont ensuite été invité à déguster des produits sucrés, comme le chocolat, et des aliments salés, tels que le cheddar. Les chercheurs ont constaté que ceux ayant choisi de manger du chocolat trouvaient son goût sucré moins intense lorsqu'ils avaient avant pris de l'eau dont la température était proche de zéro. En revanche, ils n'ont noté aucun changement concernant le goût du fromage salé.

Ainsi, boire trop froid augmenterait les risques de diabète, mais également d'obésité. Le goût du sucre étant moins présent, on aurait tendance à plus en consommer.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.