Les arrêts cardiaques surviendraient plus particulièrement entre 6h et 10h du matin. Selon les scientifiques de la Case Western Reserve University (Etats-Unis), ce phénomène serait lié à la fluctuation de la protéine KLF15. Ils expliquent que le niveau de KLF15 est très bas chez les personnes qui souffrent d’insuffisance cardiaque. Parallèlement à cela, ils ont observé sur des souris que son taux variait au cours de la journée, en fonction du rythme circadien. Le niveau le plus bas étant le matin. "Si on arrivait à booster le niveau de KLF15 chez les patients souffrant de problèmes de coeur, on pourrait réduire le taux d’arrêts cardiaques", déclare le Dr Mukesh Jain, à la tête de cette étude. L’équipe de scientifiques se penche maintenant sur la fabrication d’un éventuel traitement préventif contre les arrêts cardiaques.

Source : Explaining why so many cases of cardiac arrest strike in the morning, EurekAlert, 8 septembre 2013

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.