Vaccins chez la femme enceinte : un risque pour bébé ?

Vaccins chez la femme enceinte : un risque pour bébé ?iStock

Vaccins vivants, atténués, inactivés : pour une femme enceinte, il est bien compliqué de se retrouver dans ce pêle-mêle, et cela peut faire peur. La plupart du temps, on évite de vacciner une femme enceinte par principe de précaution. Pourtant, la vaccination pendant la grossesse est une nécessité lorsqu’un risque infectieux particulier se présente. Quels sont les risques pour bébé ?

Publicité
Publicité

Les vaccins possibles durant la grossesse

Le vaccin contre la grippe trouve son intérêt lors de la grossesse. Le virus est tué et ce vaccin ne présente pas de risque infectieux. Il protège en outre l’enfant jusque 6 mois après sa naissance et permet d’éviter les risques parfois graves qui découlent de la grippe. Les vaccins contre le tétanos, la poliomyélite, l’hépatite A et B, les méningocoques A et C, sont également compatibles. Les virus ou les toxines qui servent à leur conception sont soit tués, soit inactivés. Cependant, bien qu’ils résultent du même type de fabrication, le vaccin contre la coqueluche et le vaccin contre la diphtérie sont à éviter. La fièvre qu’ils peuvent déclencher fait courir un risque d’accouchement prématuré.

Publicité

Les vaccins interdits durant la grossesse

Certains vaccins sont contre-indiqués durant la grossesse. Ce sont tous les vaccins vivants atténués. Il s’agit des vaccins ROR (rougeole, oreillons, rubéole), BCG (antituberculeux), contre la varicelle et contre la fièvre jaune. Le principe de précaution qui contre-indique leur utilisation correspond au risque de passage du pathogène vivant atténué vers l’enfant par l’intermédiaire du placenta.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité