Pareire

Pareire

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Août

Nom latin: 

Chondrodendron tomentosum

Nom(s) vulgaire(s): 

Arbre à curare, arbre à curare en tube, pareira brava.

Famille: 

Ménispermacées

Pareire : Propriétés

Cette liane est surtout connue pour le poison qu'on en extrait, plus connu sous le nom de curare. Outre son action paralysante, le pareire attire l’attention des phytothérapeutes pour ses propriétés analgésiques (elle apaise les douleurs), toniques (elle stimule l’organisme), diurétiques (elle améliore le fonctionnement de l’appareil urinaire), laxatives (elle facilite le transit intestinal), fébrifuges (elle fait baisser la fièvre) et emménagogues (elle provoque la survenue des règles). Il est utilisé pour traiter les troubles digestifs (constipation, douleurs abdominales), les crises d’asthme et les rhumatismes. Il agit efficacement contre les affections urinaires telles que les cystites (inflammations de la vessie), les lithiases (calculs) et les coliques néphrétiques. En gynécologie, le pareire est recommandé aux femmes qui présentent des troubles du cycle menstruel (retard des règles, règles douloureuses).

Publicité

Pareire : Histoire

Le pareire est une liane originaire d’Amérique du Sud.

Pareire : Comment la reconnaître ?

Cette plante grimpante originaire de la forêt amazonienne est surtout présente au Pérou et au Brésil. On la trouve également dans d’autres forêts équatoriales, notamment au Panama. Elle grandit très vite et peut atteindre rapidement 30 mètres de haut. Elle possède une tige velue et des feuilles oblongues ou en forme de cœur qui mesurent entre 10 et 20 cm de long. La partie inférieure des feuilles est recouverte de poils blancs qui constituent un duvet agréable au toucher. Ses fleurs blanches poussent en grappes. Elles donnent naissance à de petits fruits ovales et comestibles.

Pareire : Parties utilisées

Les racines et les feuilles.

Pareire : Précautions d'emploi

L’utilisation de cette plante requiert une très grande vigilance, car elle possède de la tubocurarine. Cette molécule est un myorelaxant naturel extrêmement puissant qui, à fortes doses, paralyse les muscles.
Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Pareire : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité