Carcinome basocellulaire nodulaire : comment le dépister ?

Des cancers de la peau, le carcinome basocellulaire est de loin le plus fréquent. C'est aussi celui qui présente le meilleur pronostic, et il ne métastase pas. Plusieurs types de développement le caractérisent, le carcinome basocellulaire nodulaire étant le plus courant. Comment dépister ce cancer de la peau assez tôt pour bien le traiter ?

Publicité
Publicité

Carcinome basocellulaire nodulaire : à quoi ça ressemble ?

Le carcinome basocellulaire peut faire penser à un grain de beauté différent des autres. On parle souvent de "vilain petit canard" des grains de beauté. C'est pourquoi les lésions de peau, évoluant de manière chronique et qui changent brutalement d'apparence, qui augmentent de taille en surface ou en hauteur, ou qui présentent une ulcération voire qui saignent, doivent faire l'objet d'une consultation chez un dermatologue. Comme son nom le suggère, le carcinome basocellulaire nodulaire se présente comme une sorte de petit kyste ferme et bien délimité.

Où peut apparaître le carcinome basocellulaire nodulaire ?

Publicité

Ce cancer de la peau peut apparaître n'importe où sur la peau. La présence d'un grain de beauté déjà formé ou d'une lésion quelconque ne favorise pas spécifiquement l'endroit du développement du carcinome basocellulaire. La peau qui a été exposée au soleil est davantage touchée par ces cancers. Les carcinomes basocellulaires nodulaires sont le résultat d'une exposition excessive aux rayons UV au cours de la vie, notamment sur des peaux sujettes aux coups de soleil. Les personnes au teint clair, aux cheveux blonds ou roux, aux yeux clairs et qui bronzent difficilement sont les plus à risques.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité