16 idées reçues sur la chute de cheveux

La chute de cheveux est héréditaire, fumer la favorise, la calvitie est une question d’hormones, elle est irréversible et concerne surtout les hommes...  Vrai ou faux ? Il court de nombreuses idées reçues sur la chute de cheveux. Medisite.fr fait le tour de la question avec le Dr Pierre Bouhanna, dermatologue et chirurgien.

Publicité

La chute de cheveux est héréditaire

Vrai, mais pas toujours !

Publicité

L’alopécie est elle héréditaire ? L’alopécie peut être héréditaire, chez l’homme comme chez la femme. Mais ce n’est pas une règle absolue. Il peut s’agir dans des cas très rares d’une maladie congénitale ou d’une malformation du cheveux qui apparaît dès la petite enfance, explique le Dr Pierre Bouhanna, dermatologue chirurgien du cuir chevelu.

Mais les cas d’alopécie les plus fréquents sont ceux d’alopécie androgénétique (AAG). L’AAG combine le facteur héréditaire au facteur hormonal. Elle est provoquée par un défaut au niveau des récepteurs des hormones masculines (androgènes) dont l'activité est trop importante.
L’AAG représente plus de deux tiers des cas d’alopécie chez l’homme. Elle peut se manifester dès l’âge de 18 ans et évolue de façon progressive.
Chez la femme, elle se manifeste plutôt lors des grands chamboulements hormonaux que sont la grossesse ou la ménopause. Elle aboutit très rarement à une calvitie complète, car les hormones féminines permettent de contrer l’effet des hormones masculines responsables.

A noter : 50% des hommes de 50 ans sont touchés par l’AAG.
35 à 45% des femmes de 50 ans sont touchées par l’AAG (avec une alopécie beaucoup moins marquée)*.

L’alopécie n’est pas toujours héréditaire : une chute de cheveux peut être provoquée par une affection dermatologique du cuir chevelu (mycose, lichen, etc.) ou par un choc psychologique ou un traitement médicamenteux. Aussi, une AAG peut sauter une ou plusieurs générations.

Les causes et les formes d’une alopécie peuvent être très variables. On perd normalement en moyenne 50 à 100 cheveux par jour. Si vous observez une perte de cheveux plus importante et prolongée, consultez un médecin.

* Soigner et Préserver ses cheveu x , Docteur Pierre Bouhanna, Editions Alpen 2007

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité