Après un long arrêt, la reprise du travail est forcément un événement un peu compliqué qui mérite d'être anticipé. « Suis-je prêt à retourner au bureau ? Vais-je retrouver ma place auprès de mes collègues et de ma hiérarchie », sont les deux questions principales qui préoccupent de nombreux salariés qui sortent d'un long congé.

« Je conseille à tout le monde de s'informer en premier lieu sur les termes de la loi. Il est important qu'un salarié connaissance les principes concernant les visites médicales de pré-reprise et de reprise notamment », recommande d'emblée Lionel Leroi-Cagniart, psychologue du travail. Ainsi, à la demande du médecin généraliste, une visite de pré-reprise peut être organisée avec la médecine du travail. Celle-ci est obligatoire pour un arrêt de travail d'au moins trois mois, facultative au-delà de 30 jours.

À cette occasion, le salarié pourra faire part de ses doutes et ses difficultés et le médecin pourra alors prescrire si nécessaire la mise en place d'un mi-temps thérapeutique ou une reprise progressive du travail.

Médecin du travail : un rôle clé

« Le médecin du travail est une barrière et une assurance pour le salarié »

De retour au travail, après 30 jours d'arrêt, une visite avec la médecine du travail est obligatoire dans les jours qui suivent la reprise. Là encore, il s'agit de s'assurer que le retour se déroule dans de bonnes conditions pour le salarié.
« C'est au médecin, en visite de pré-reprise ou de reprise, qu'il faut faire part de son état de santé. C'est à lui et seulement à lui, pas à l'employeur, que le salarié doit exposer les difficultés qui l'affectent, au travail ou dans sa vie privée», explique le psychologue.

« Le médecin du travail est une barrière et une assurance pour le salarié », poursuit-il. Par ailleurs, savoir que ces visites médicales relèvent du droit du travail donne un cadre au salarié et lui permet de reprendre plus sereinement, sachant qu'il a des ressources, en cas de besoin, à disposition.

« En plus du médecin, il est important d'avoir un rendez-vous, le jour de la reprise ou dans les quelques jours qui suivent avec son employeur ou son supérieur », recommande Lionel Leroi-Cagniard. Objectif de cet entretien : être informé des changements dans l'entreprise, des nouveautés, faire le point sur ce qui s'est passé durant son absence, prendre connaissance des éventuelles évolutions dans son service, sur son poste... « L'entretien doit être limité à un échange strictement professionnel, c'est essentiel », pose notre expert.

La santé du salarié, une obligation pour l'entreprise

Quand l'employeur organise ce rendez-vous, c'est parfait, mais ce n'est pas toujours le cas. Alors, le salarié ne doit pas hésiter à solliciter son supérieur pour un rendez-vous. Il peut éventuellement lui envoyer un mail avant la reprise. « Et durant l'entretien, je conseille de prendre des notes.

De manière générale, je conseille de toujours garder une trace écrite de ses échanges avec son employeur et sa hiérarchie. Cela protège le salarié en cas de manquement de la part de l'employeur et d'un point de vue psychique, cela va l'aider à prendre du recul », développe l'expert. Ecrire est un bon outil pour prendre de la distance, appréhender les informations, savoir si on les a bien comprises et bien prendre conscience d'une situation.

Enfin, le salarié doit bien gardé en tête que garantir la sécurité physique et psychique des collaborateurs est une obligation de l'employeur, inscrite dans le code du Travail. Si le retour ne se passe pas bien, si le salarié souffre de ce retour au travail, il ne doit surtout pas culpabiliser ou se sentir illégitime. « La reprise après une longue absence est une épreuve. C'est pourquoi c'est à l'entreprise de mettre en place les bonnes pratiques pour créer les conditions d'une reprise et d'une collaboration sereines et apaisées », conclut Lionel Leroi-Cagniart.

La plateforme Zest propose des bilans de compétences et des solutions pour retrouver l'épanouissement au travail.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.