Absence de sentiment, infidélité, monotonie, disputes incessantes... voici les motifs les plus fréquents d’une rupture amoureuse. Toutefois, ils ne sont pas les seuls éléments pouvant être à l’origine d’une séparation. L’échec d’un couple peut aussi résulter d’une série d’attitudes d’auto-sabotage. Le Dr Raquel Peel, professeur de psychologie à l’Université du Sud du Queensland a décrit ce mécanisme inconscient dans un article paru dans la revue scientifique The Conversation.

Qu’est-ce que le sabotage relationnel ?

"Mon équipe et moi définissons le sabotage relationnel comme des attitudes et comportements autodestructeurs dans (et hors) le couple. Ceux-ci empêchent les relations de réussir ou conduisent les gens à y mettre fin, justifiant pourquoi leurs couples échouent", explique la psychologue australienne.

Selon elle, il s’agit d’une "stratégie d'autoprotection gagnant-gagnant" pour celui qui l’a adoptée.

"Par exemple, vous pourriez avoir l'impression de gagner si la relation survit malgré vos stratégies défensives. Et si la relation échoue, vos croyances et votre choix de vous protéger sont validés", précise-t-elle.

Mais pourquoi certains d’entre nous adoptons des conduites qui vouent à l’échec amoureux ? Après avoir interviewé 1365 personnes sur leurs relations présentes et passées, la psychologue a la réponse : la peur principalement. Néanmoins, cette dernière n’est pas toujours facile à identifier dans nos actions. “La peur est une émotion vulnérable (et fondamentale), qui est généralement cachée sous les émotions de surface (ou secondaires), comme être sur la défensive”, confie l’experte.

Couple : 3 attitudes qui peuvent conduire à l’échec

Les recherches de la Dr Raquel Peel lui ont aussi permis d’identifier les 3 principaux modèles de comportements qui mettent à mal les relations amoureuses :

  • Être sur la défensive : les personnes qui adoptent ce mode de fonctionnement avec leur conjoint se mettent en colère ou se montrent agressives lorsqu’elles perçoivent une menace. Leurs attitudes ont généralement pour objectif de protéger leur estime de soi. Le mécanisme répond à un traumatisme relationnel antérieur, le manque de confiance en soi, une perte d'espoir en l'avenir, la crainte d’être blessé à nouveau ou encore la peur de l'échec, du rejet, de l'abandon et de l'engagement.
  • Ne pas accorder sa confiance : ce mécanisme conduit à avoir du mal à croire ses partenaires romantiques mais également à être jaloux. "Les personnes qui ressentent cela, peuvent ne pas se sentir en sécurité et éviter de se montrer vulnérables dans leurs relations", précise la psychologue. C'est souvent le résultat d'expériences passées où la confiance a été trahie. Le but de cette attitude est de ne plus être blessé par l’autre. Un des participants de l’étude a confié à l’experte : "Je ne fais plus confiance à 100% à mes partenaires amoureux. Je penserai toujours à ce que je ferais s'ils partaient ou me trompaient... donc je ne m'investis jamais pleinement".
  • Le manque de compétences relationnelles : ce comportement néfaste pour le couple survient lorsque la personne a une conscience limitée des conséquences de leurs comportements sur une relation. Cela peut être le résultat de mauvais modèles familiaux ou d'interactions négatives dans histoires amoureuses antérieures.

Toutefois, le Dr Raquel Peel l’assure : "les compétences relationnelles peuvent être apprise s. Des relations saines peuvent aider à appréhender les bonnes conduites relationnelles à avoir. Ce qui atténue alors les effets des attitudes défensives et des difficultés de confiance".

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

https://theconversation.com/3-ways-we-sabotage-relationships-and-3-ways-to-kick-the-habit-169467

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.