Couple : 15 defauts qui peuvent mettre votre relation en peril

Pourquoi dit-on que "tout est beau au début d’une relation amoureuse" ? Tout simplement parce qu’à ce stade, les partenaires ont tendance à s’accorder, en s’accommodant à l’autre, même s’il existe des sujets de divergences. Ils ne veulent alors pas mettre à l’épreuve cette relation naissante qui leur apporte beaucoup de satisfaction.

"Ainsi, ils acceptent plus volontiers les aléas transitoires, et mettent parfois de côtés certains aspects d’eux-mêmes pour s’accommoder aux incompatibilités naissantes, décrit Sébastien Garnero, docteur en psychologie, psychologue et sexologue clinicien chargé d’enseignement universitaire à Paris. Mais au fil du temps et après la période de ‘lune de miel’, certains défauts vont devenir plus visibles, voire rédhibitoires. On assiste parfois à une véritable érosion de la relation amoureuse".

L’incompatibilité peut concerner différentes sphères de la vie du couple (valeurs, mode de vie, sexualité, vision de la vie…), mais aussi être liée à des personnalités radicalement opposées où à certains traits de caractère qui vont remettre en question le bonheur conjugal. "Dans ce cas, ceci risque d’être le début d’une escalade de la discorde et d’un processus de désamour", analyse le psychologue. On passe en revue dans notre diaporama les défauts les plus dangereux pour le couple.

Couple : "certains défauts et traits de caractères prennent le dessus sur les aspects positifs"

"D’après des études anglo-saxonnes (Cléments, Markman, 1997; Gottman, Silver, 1999), les échecs dans les relations seraient en grande partie liées à des traits de personnalité ou des comportements négatifs qui participent au fil du temps à une forme d’érosion des éléments positifs du couple, nous rapporte Sébastien Garnero. Les chercheurs ont constaté que certains défauts et traits de caractères prennent le dessus sur les aspects positifs initiaux de la rencontre (attraction, intimité, communication, engagement, sexualité...) et sont propices à l'insatisfaction conjugale et aux risques de séparation".

Attention ne vous méprenez pas. Il faut rester conscient que même les couples qui vont bien peuvent avoir des conflits, quelques scènes de ménage et des émotions négatives. Or, ces épisodes seront ponctuels et ne contiendront que très rarement l’irrespect, la dévalorisation, l’humiliation ou un mépris de la personne.

"Ainsi ce n’est pas le fait d'avoir des conflits qui est dangereux, mais surtout la façon d’y réagir qui sera déterminante dans l’évolution du couple", souligne notre expert.

Sources

Merci à Sébastien Garnero, docteur en psychologie, psychologue et sexologue clinicien chargé d’enseignement universitaire à Paris

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.