Vertige rotatoire : la névrite vestibulaire

Publié le 05 Juillet 2018 par La Rédaction Médisite
La névrite vestibulaire est une pathologie de l'oreille mais sans atteinte de l'audition. Son début est très brutal, caractérisé par un grand vertige rotatoire qui nécessite parfois l'hospitalisation.
Publicité

6748776-inline-500x333.jpg© Istock

Comment la névrite vestibulaire se manifeste-t-elle ?

La principale caractéristique de la névrite vestibulaire est son apparition brutale. Elle se manifeste par un grand vertige rotatoire, affectant l'équilibre et le maintien d'une vision normale, avec une instabilité du regard, perçue par la présence d'un nystagmus. Ces symptômes s'accompagnent de nausées et de vomissements importants. Elle n'est associée ni à une baisse de l'audition ni à des acouphènes. L'origine de la névrite vestibulaire est la plupart du temps virale. Le sujet nécessite parfois d'être hospitalisé, tant le vertige l'empêche de se tenir debout.

Publicité
Publicité

Comment soigner une névrite vestibulaire ?

L'origine de la névrite vestibulaire étant principalement virale, aucun traitement spécifique n'est préconisé. On met en place un traitement symptomatique avec des antivertigineux puissants et des antivomitifs. Ces traitements nécessitent souvent d'être administrés par voie intraveineuse car le sujet est incapable d'ingérer le moindre aliment sans vomir. La mise en place d'une corticothérapie permet d'améliorer rapidement l'état du sujet. Dans un second temps, une rééducation vestibulaire prolongée doit avoir lieu pour permettre la reprise d'une vie normale car les sensations d'instabilité peuvent persister plusieurs semaines ou mois.

mots-clés : Traitement vertige
La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X