Infection urinaire : les traitements antiseptiques

Publié le 28 Juin 2018 par La Rédaction Médisite
Fréquentes envies d’uriner, brûlures à la miction, les infections urinaires doivent amener à consulter. En effet, en l’absence de traitement antiseptique urinaire, l’infection urinaire peut passer de la vessie aux reins et générer une pyélonéphrite. Le point sur les traitements antiseptiques.
Publicité

6748726-inline-500x334.jpg© Istock

Le traitement de l’infection urinaire

En premier lieu, il est recommandé de beaucoup boire. Au minimum 1,5 litre d’eau par jour entre les repas. Il faut éviter une hygiène intime trop agressive, de même que de s’essuyer de l’arrière vers l’avant aux toilettes. Si l’infection urinaire est confirmée par un examen cytobactériologique des urines (ECBU), le médecin prescrit un traitement antiseptique urinaire.

Publicité

Les traitements antiseptiques urinaires

Il existe divers traitements antiseptiques urinaires, selon leur durée, la réaction de la personne au traitement, sa situation (grossesse). Il est à noter que la précocité avec laquelle le traitement est entrepris est un gage de guérison plus rapide et avec des risques de complications moindres.Un traitement à dose unique est prescrit: la fosfomycine trométamol. Si ce traitement de première intention ne suffit pas, des traitements courts sont nécessaires sur 3 ou 5 jours comme le pivmécillinam, les fluoroquinolones ou encore la nitrofurantoïne.

Publicité

Infection urinaire chronique: le traitement

Quand la femme est sujette à plus de 4 infections urinaires par an, on parle de cystite chronique. En pareil cas, le médecin prescrit à la fois un ECBU pour déterminer la bactérie responsable de l’infection et un antibiogramme pour savoir quel antibiotique sera efficace. Un coffret de bandelettes urinaires ainsi qu’une ordonnance pour un traitement antibiotique ultérieur sont confiés à la patiente.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X