Psychopathe : la définition

Par définition, le psychopathe souffre d’un trouble de la personnalité très complexe, connu sous le nom de psychopathie. Contrairement à une idée reçue, un psychopathe ne représente pas forcément un danger extrême, bien que certains puissent être très violents.

Publicité
Publicité

© Istock

Psychopathe : les grands signes caractéristiques

L’absence d’empathie est le signe le plus caractéristique de la psychopathie. Même s’il parvient avec un certain talent à simuler l’amitié et l’amour, le psychopathe n’éprouve pas réellement d’émotions pour les autres. Il n’hésite pas à les manipuler sans remords pour atteindre ses objectifs. Il a aussi tendance à les dévaloriser et ne reconnaît jamais ses propres fautes : même pris sur le fait, il cherchera toujours un moyen de faire retomber le blâme sur quelqu’un d’autre. En outre, les psychopathes sont souvent impulsifs et paranoïaques. Il faut également retenir que les psychopathes sont généralement de très bons orateurs : un talent qu’ils mettent à profit pour charmer et manipuler leur entourage…

Publicité

Psychopathe : différents degrés d’organisation de la personnalité à expression psychopathique

Publicité

La définition de psychopathe a fortement évolué ces dernières années grâce aux progrès de la psychiatrie, même s’il reste encore beaucoup à apprendre sur ce trouble de la personnalité… De nos jours, on parle de plus en plus "d’organisation de la personnalité à expression psychopathique" plutôt que de psychopathie. Il en existe différents degrés : certains psychopathes vivent une vie très proche de la normale, tandis que d’autres, nettement plus dangereux, développent des tendances sadiques et des comportements violents.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés