6 choses à ne pas faire avec une personne bipolaire
Publié le 30 Octobre 2015 à 16h27 par Laura Chatelain, journaliste santé
Validé par : Dr Christian Gay, Psychiatre

Favoriser l'excitation

Favoriser l'excitation© FotoliaDans la phase maniaque, une personne bipolaire se trouve dans un état d’hypersensorialité, ses sens sont affûtés et ses perceptions (visuelles, gustatives, auditives, olfactives, tactiles) sont exacerbées.

Ce qu'il faut faire : "Mieux vaut favoriser un environnement de repos et de calme pour stabiliser l'humeur : limiter les bruits, la musique, l’usage immodéré de la télévision, les longues soirées, les discussions interminables, les activités sportives en excès. Tout est bien sûr question de dosage, il faut rester discret et ne surtout pas avoir l'air d'infantiliser la personne", conseille le Dr Gay.

Il peut être utile de dresser avec le patient la liste de ses facteurs d’excitation, de fatigue, et de stress. Pour l’un, ce sera la pratique sportive qu’il faudra réduire, pour l’autre, les heures supplémentaires au bureau, pour un troisième, les virées arrosées entre amis, pour un autre encore, les déjeuners avec la belle-famille…

A savoir : "Mais rechercher l’équilibre et la modération dans les rythmes quotidiens ne signifie pas supprimer tout relief dans le déroulement de la vie familiale", nuance le psychiatre. Il est important de conserver certaines habitudes et moments forts de la vie du foyer (réunions de famille, anniversaires) à condition de modérer leur intensité. Les fêtes, en revanche, représentent pour les patients en phase maniaque un exercice périlleux.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :