Intoxication alimentaire : comment la soigner rapidement ?

Publié le 23 Novembre 2017 par La Rédaction Médisite
Une intoxication alimentaire survient après la consommation de produits contaminés par un agent pathogène ou un élément toxique. Les symptômes de l'intoxication alimentaire sont très révélateurs. Un traitement s’impose lorsqu’elle ne guérit pas spontanément.
Publicité

5415454-inline-500x333.jpg© Istock

Qu’est-ce qui peut causer une intoxication alimentaire?

La toxi-infection alimentaire ou intoxication alimentaire est due à l’ingestion d’un aliment infecté. L’agent mis en cause peut êtreune bactérie, un virus, un parasite, une toxine, voire un poison. Les métaux lourds sont aussi parfois à l’origine d’une infection digestive, comme le mercure ou le plomb. Tout type d’aliment peut être impliqué et cela inclut également l’eau.

Publicité

Intoxication alimentaire: symptômes

Les symptômes d’une intoxication alimentaire sont ressentis dans les 24heures qui suivent l’ingestion de l’aliment responsable. Il s’agit le plus souvent:- de maux de ventre ;- de maux de tête ;- de douleurs violentes au niveau de l’estomac ;- de nausées ;- de vomissements ;- de diarrhées ;- d’une grande fatigue ;- de fièvre.Les symptômes d’une toxi-infection alimentaire touchent, dans la grande majorité des cas, plusieurs personnes ayant partagé l’aliment incriminé.

Publicité

Intoxication alimentaire: durée

En général, l’intoxication alimentaire guérit spontanément dans les 48 heures. Aucun traitement ne s’impose. Il est en revanche important que la personne intoxiquée boive régulièrement de l’eau afin de se réhydrater : les diarrhées et les vomissements étant importants, ils engendrent une déshydratation. Au-delà de 48heures, il est utile de soulager les spasmes digestifs avec des antispasmodiques et de limiter la durée des diarrhées grâce à un antidiarrhéique. Une consultation s’impose lorsque les symptômes se prolongent au-delà de 48 heures. Un antibiotique, voire un anti-infectieux, peut être prescrit. Dans les cas les plus graves ou bien lorsque le patient est un enfant ou une personne fragile, l’hospitalisation est indispensable.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X