Sommaire

Il n’est pas rare de se sentir ballonnée, voire gonflée, après avoir mangé. Bien que les causes puissent être multiples, cette sensation découle souvent de l’alimentation. Voici une liste (non exhaustive) d’aliments qui font gonfler le ventre.

Pourquoi le ventre gonfle ?

"La sensation de ballonnement abdominal est en grande partie liée à une augmentation des gaz intestinaux, créant ainsi cette sensation désagréable voire douloureuse, de distension de l'intestin", révèle le Dr Philippe Godeberge, gastro-entérologue.

Même si elle n’est pas l’unique cause, l’alimentation joue ainsi un rôle car "certains aliments, comme les FODMAPs (qui signifie "Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols"), favorisent les ballonnements, même si cela dépend du microbiote de chacun", précise le spécialiste.

Ce qui explique qu’un même repas puisse avoir des conséquences différentes sur l'intestin des personnes qui l’ont partagé.

"Il est parfois difficile de repérer les aliments en cause car cela dépend aussi du mode de préparation, cuit ou cru, et des associations y compris des condiments et des accompagnements", précise l'expert.

Ballonnements : les autres causes possibles

Mais d'autres causes peuvent également être responsables de votre ventre gonflé, comme :

  • Les troubles fonctionnels intestinaux : c'est la première cause et de très loin. Au cours de ces "TFI", la sensation de gonflement est associée à des douleurs abdominales, une modification variable du transit (diarrhée, constipation). Les troubles sont fluctuants mais chroniques et récidivants (2 semaines par an et plus d'un an d'évolution). L'origine est encore mal connue même si une altération du microbiote semble une piste solide, précipitée par l'alimentation, les antibiotiques, la sédentarité, les troubles de l'humeur.
  • L’aérophagie : la déglutition d'air en excès survient lorsque l'on mange ou que l'on boit trop vite, en parlant ou avec une paille ; ou que l'on consomme trop de gomme à mâcher, par exemple.
  • L’anxiété et le stress favorisent également cette sensation, en perturbant le transit intestinal, en diminuant la tolérance à la distension naturelle de l'intestin.
  • Le sport d’endurance, qui peut être source de problèmes digestifs apparaissant pendant l’effort.
  • Le tabac, à cause de la nicotine, augmente l’acidité du contenu de l’estomac. C'est un excitant colique qui aggrave les douleurs abdominales et peut modifier le microbiote intestinal.
  • De même, l’utilisation intensive de certains laxatifs peut conduire à des ballonnements.
  • Une infection virale ou bactérienne peut aussi être à l'origine d'un ventre gonflé. Bien sûr, au moment où l'infection se développe, mais aussi dans les mois qui suivent, des troubles dits "post infectieux" peuvent survenir après une diarrhée sous antibiotique.
  • Les modifications liées à l'âge et aux changements hormonaux (ménopause) altèrent le fonctionnement de l'intestin avec son cortège de constipation et de ballonnements.

Le pain

Le pain© Istock

Le pain, comme tous les aliments à base de farine de blé, d’orge et de seigle contient du gluten.

Or, lorsqu'il est absorbé rapidement en grande quantité, le pain et notamment le pain blanc, peut provoquer des troubles digestifs.

"Sans être intolérant au gluten, on peut avoir une petite susceptibilité à la fermentation de cet ingrédient dans l’intestin", explique le docteur Godeberge.

Si vous êtes un adepte du pain, mais que vous en avez marre de votre ventre rond, remplacez-le par du pain complet. Il apporte deux fois plus de fibres insolubles, qui facilitent le transit intestinal et donne, en plus, une sensation de satiété plus rapide.

Vous pouvez aussi consommer des pains pauvres en gluten : au sarrasin, à l'avoine.

Les crudités

Les radis, carottes, concombres... ne sont pas vos meilleurs amis.

Bien que ces crudités soient bourrées de vitamines et excellentes pour la ligne, elles ont tendance à gonfler dans l’estomac.

En effet, lorsque l'on dépasse le seuil de tolérance de notre organisme, manger des crudités peut faire gonfler le ventre, à cause des fibres qu’elles renferment. Celles-ci peuvent également irriter l’intestin.

Alors si vous voulez avoir un ventre plat, n’en mangez pas en trop grande quantité (maximum une fois par jour) et mâchez très longuement pour faciliter leur digestion.

Sinon, privilégiez les légumes cuits ou fermentés, plus faciles à digérer.

Les pommes

Les pommes© Istock

Pourquoi ? Les fruits riches en fructose comme la pomme et la poire appartiennent aux aliments FODMAPs qui peuvent faire gonfler le ventre.

Le conseil du gastro-entérologue : "Cuire légèrement les pommes et les poires peut aider à les digérer", préconise le docteur Godeberge. "Pensez aussi à bien les mâcher et à manger doucement, car la première étape de la digestion reste la dégradation mécanique qui s’opère pendant la mastication", ajoute le spécialiste.

Les légumineuses

Lentilles, pois, fèves, haricots blancs, haricots rouges, pois chiches... Les légumineuses regorgent de bienfaits, mais pas celui de donner un ventre plat !

Comme les choux, ce sont des aliments fermentescibles, c’est-à-dire qu’ils fermentent dans notre intestin. Mais il y a tout de même une astuce pour limiter l’inconfort digestif : les faire tremper une nuit dans un saladier plein d’eau.

"Elles contiennent des sucres qui fermentent dans l’intestin, provoquant des gaz, des ballonnements et donc un gonflement du ventre, confirme le docteur Godeberge.

Le conseil du gastro-entérologue : "Pensez à bien cuire vos légumineuses pour diminuer cet effet", recommande le docteur Godeberge.

Le chou

Si vous avez tendance à être souvent ballonnée, laissez de coté le chou.

Qu'il soit rouge, vert ou blanc, il a une fâcheuse tendance à fermenter dans les intestins. Résultat, le ventre gonfle et l'on se sent mal en point.

" Blanc, vert, rouge, de Bruxelles, chou-fleur, brocoli, radis, navet… Toutes les crucifères fermentent dans l’intestin et entraînent des ballonnements", révèle l'expert.

Le conseil du gastro-entérologue : "Essayez de les manger après les avoir blanchies pour limiter la fermentation intestinale", conseille-t-il. "C'est aussi une question de quantité. Une quantité modérée bien mastiquée, sera mieux tolérée", ajoute-t-il.

Les produits laitiers

Les produits laitiers© Istock

Le lait et les desserts lactés contiennent du lactose, une substance qui doit être digérée grâce à des enzymes, les lactases.

Chez certains adultes, ces lactases ne sont pas présentes en quantité suffisante, ce qui rend la digestion du lait plus difficile.

Si vous êtes dans ce cas, consommez plutôt des yaourts, la fermentation ayant beaucoup réduit la concentration en lactose. De plus, ils contiennent de bonnes bactéries qui aident à la digestion en rééquilibrant la flore intestinale.

La banane

Manger des bananes en cas de diarrhée est une astuce de grand-mère redoutable.

En effet, elles ont tendance à constiper. Donc à faire gonfler le ventre ! Aussi, toutes celles et ceux qui veulent éviter l’effet "ventre gonflé" ne doivent pas en consommer... Sauf si elles sont bien mûres. Dans ce cas, les bananes seront plus faciles à digérer.

La charcuterie

Sans surprise, la charcuterie fait partie des aliments qui ne font pas du bien à votre ventre.

Bourrée de graisses saturées et d'additifs, les tranches de saucisson, jambon fumé, bacon sont très caloriques et se digèrent donc difficilement, ce qui créé des flatulences et ballonnements.

Leur consommation doit donc être modérée, d'autant plus qu'elles sont riches en sel favorisant, entre autres, la rétention d'eau.

L’aspartame

L’aspartame© Istock

Les édulcorants de synthèse, comme l’aspartame, ne sont pas absorbés par l’intestin grêle.

Résultat : "ils se retrouvent dans le côlon et vont conduire les bactéries de cette partie de l’intestin à fermenter en produisent du dioxyde de carbone (CO2) et du méthane, à l’origine de ballonnements et de flatulences", explique le docteur Godeberge.

Le conseil du gastro-entérologue : "Attention à leur présence, cachées dans les chewing-gums et les sucreries."

Les sodas

Le dioxyde de carbone, qui fait gonfler le ventre, est présent dans les sodas.

" Ces boissons sucrées et gazeuses surchargent le travail du côlon et occasionnent des ballonnements", met en garde l'expert.

Aussi, un seul conseil : limitez leur consommation.

Et si vous pensiez échapper à ces risques en consommant des sodas lights, détrompez-vous. L ’aspartame - au même titre que le sucralose – rend insulinorésistant. Donc même avec zéro calorie, vous grossissez et votre ventre reste gonflé !

Sources

Merci au docteur Philippe Godeberge, gastro-entérologue co-auteur de l’ouvrage Qu’est-ce que tu as dans le ventre, éditions Hachette Pratique, février 2017

Vidéo : L'astuce anti flatulences

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.