Sommaire

La crise de foie, mythe ou réalité ?

Durant la période des fêtes, il est fréquent que l’on se sente barbouillé, que l’on perçoive une lourdeur désagréable, voire douloureuse dans le ventre. C’est la crise de foie !

En réalité, cette "crise de foie" ne concerne pas le foie, mais la vésicule biliaire ainsi que les intestins. Le surcroît de travail que leur impose une nourriture à la fois trop importante et trop grasse procure cette impression de lourdeur.

Évitez les remontées acides

Certains aliments comme le chocolat, l’alcool, le café et les aliments gras - tous à l’honneur, sur nos tables de réveillon -, favorisent l’acidité de l’estomac qui remonte alors dans l’œsophage et la bouche d’une manière désagréable et douloureuse.

En fait, ces aliments favorisent l’ouverture du clapet (le cardia), habituellement chargé de couper la communication, chaque fois que nécessaire, entre les deux organes.

Prévenir l’acidité et les brûlures d’estomac

Certains aliments accentuent l’acidité de l’estomac, nécessaire à la digestion. Parmi eux notamment : les aliments très salés, les épices, le café, la bière, les sodas et le thé (sauf avec un nuage de lait).

Leur consommation est à l’origine des classiques "brûlures" de l’estomac. Conseil évident : limitez si possible leur consommation.

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Pour en savoir plus : Cuisiner Vite et Bon, Jacques Fricker et Anne Deville, éditions Odile Jacob. 22 €. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.