Mycose vaginale en début de grossesse : quels dangers ?

Une grossesse entraîne plusieurs dérèglements. Par exemple, elle altère la santé sexuelle et augmente le risque de mycose vaginale. Ces infections provoquées par des champignons surviennent généralement au cours du 3e trimestre de grossesse, mais se déclarent parfois pendant les premières semaines. Bien que ce type d'infection soit généralement sans gravité, il est recommandé de consulter le gynécologue dès l'apparition des premiers symptômes.
©iStockIstock

Signes cliniques de la mycose vaginale en début de grossesse

La mycose vaginale se manifeste par des pertes blanches particulièrement visqueuses. Elles sont accompagnées de démangeaisons et d'une sensation d'inconfort. Des brûlures peuvent être ressenties pendant la miction ou le rapport sexuel.

Dangers de la mycose vaginale pour le bébé

La mycose vaginale ne suppose aucun danger pendant la grossesse, ni pour la maman ni pour le bébé. Le fœtus se développe normalement car il reste protégé dans la poche des eaux. Le risque de contagion apparaît en fin de grossesse, pendant l'accouchement. Si l'infection n'a pas encore été traitée, le bébé peut développer une mycose buccale lors de ses premiers jours d'existence. Des petites taches blanchâtres apparaissent alors sur sa langue.

Traitement de la mycose vaginale

Dans la plupart des cas, le gynécologue indique une crème qui s'applique directement sur les lésions. Les traitements locaux sont préférés aux traitements oraux car le risque d'effets indésirables pour le fœtus est moins élevé.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.