Spasmophilie : la ballote comme remède naturel

Il est encore difficile de savoir ce que recouvre le terme "spasmophilie", et l'homéopathie permet pourtant d'en soulager les symptômes. Alors quel est ce syndrome mal connu du milieu médical et du grand public et comment traiter la spasmophilie naturellement ?

Publicité
Publicité

© Istock

Les symptômes de la spasmophilie

La spasmophilie est un syndrome dont le nom est principalement utilisé en France. On parle de crise de spasmophilie, d'hyperventilation ou de tétanie pour désigner une attaque de panique dont les symptômes sont majoritairement musculaires : douleurs, fourmillements, crampes, contractures...
En fonction des personnes, d'autres manifestations typiques de la crise de panique y sont associées telles que les troubles du sommeil, les problèmes digestifs, les vertiges et les maux de tête.

Publicité

L'homéopathie comme traitement de la spasmophilie

L'hypersensibilité psychologique, ainsi que celle des nerfs et des muscles, peut être traitée adéquatement à l'aide de certains remèdes homéopathiques.
Si les conseils d'un médecin homéopathe sont indispensables, on retrouve généralement la prescription de la souche Ignatia amara (choc émotionnel, hypersensibilité...).

La ballote, un remède naturel contre la spasmophilie

En plus de l'homéopathie, la spasmophilie peut être traitée à l'aide d'une thérapie cognitivo-comportementale, de l'aromathérapie ou de l'oligothérapie.
En phytothérapie, la ballote (Ballota nigra) est employée depuis plusieurs siècles pour apaiser anxiété et troubles du sommeil et, plus récemment, pour soulager les problèmes musculaires (crampes...).
Avec l'accord préalable d'un médecin, elle apparaît donc comme une alliée de choix dans le traitement de la spasmophilie et des symptômes associés.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés