Fracture du radius : la rééducation du poignet

Des douleurs après un choc peuvent faire suspecter une fracture du radius. C’est une fracture du poignet assez fréquente qui nécessite une prise en charge rapide afin de conserver toute la mobilité de cette articulation.

Publicité

© Istock

A lire aussi : Equipement

Poignet et fracture

Le poignet est composé de dix os dont les os du carpe ainsi que la base du radius et du cubitus (ulna), les deux os longs qui forment l’avant-bras. Accident de la route, pratique de certains sports, chutes, mais aussi ostéoporose peuvent être à l’origine d’une fracture du radius.

Publicité
Publicité

Fracture du poignet : symptômes

Ce traumatisme nécessite une consultation d’urgence, car la négligence peut compromettre ultérieurement la mécanique complexe du poignet. En cas de fracture du poignet, la zone atteinte gonfle immédiatement. La victime ressent une douleur accompagnée d’une sensation de crépitation. Le poignet est déformé.

Fracture du radius : rééducation

L’intervention chirurgicale s’impose en cas de fracture déplacée. Si la fracture du poignet est peu ou pas déplacée, le traitement est uniquement orthopédique. Une attelle ou un plâtre permettent de garder l’os en place en immobilisant le poignet pendant 3 à 6 semaines. Par la suite, une rééducation est envisagée. Elle présente deux intérêts majeurs :

- conserver une musculature de l’avant-bras suffisamment tonique ;
-
maintenir la souplesse de l’articulation.

Flexion, extension, pronosupination (pronation : vers le bas ; supination : vers le haut) mobilisent le poignet. Ces mouvements doivent être exercés plusieurs fois par jour, sans entraîner d'inflammation ni de douleur. La rééducation est indispensable après une fracture du poignet, un traumatisme faussement anodin.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X