Le 1er mai 2016, le mouvement néonazi Nordiska Motståndsrörelsen (mouvement de résistance nordique, en français), défilait dans les rues de Borlangë, en Suède. Face à eux, des militants antiracistes, et en particlulier Tess Asplund, 42 ans. Originaire de Stockholm, elle lève le poing face aux plusieurs centaines de militants, en signe de protestation pacifique. Immortalisée par le photographe David Lagerlof - qui a ensuite publié le cliché sur Facebook - elle est devenue un symbole de la lutte contre le racisme partout dans le monde.

Interrogée par la radio P4 Dalarna peut après les faits, Tess Asplund explique être une militante depuis 26 ans et être habituée à agir face à ce genre de rassemblements. "Je n'ai pas vraiment réfléchi, j'ai juste bondi. Je me suis juste dit "vous n'avez pas à être là". L'un d'entre eux m'a fixée dans les yeux, et je l'ai fixé en retour. Il n'a rien dit, je n'ai rien dit non plus", raconte-t-elle. Quelques secondes plus tard, des policiers viennent la repousser : "ils m'ont demander de rester à l'écart, ce qui est leur travail, naturellement".

Si la photo prise par David Lagerlof a pris une aussi grande ampleur, ce n'est pas juste à cause du symbole. C'est aussi parce que le cliché rappelle celui pris par Hans Runesson en 1985. On y voit une dame frapper un militant néo-nazi avec son sac.

A VOIR- Une pubc Volkswagen accusée de racisme

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Vidéo : Une pub Volkswagen accusée de racisme

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.