Quelle sexualité après un infarctus ?

Vous avez eu un infarctus ? Inutile de faire une croix sur votre sexualité ! Le plaisir est autorisé et même recommandé… moyennant quelques précautions.

Publicité

Continuez à faire l’amour

L’amour est bon pour le cœur. Et en général, vous pouvez recommencer à pratiquer dans le mois qui suit l’infarctus, si votre maladie coronarienne est stable. C’est votre cardiologue qui vous le dira. L’activité sexuelle est tout simplement équivalente à un effort physique d’intensité modérée : si vous pouvez faire six minutes de tapis roulant ou monter rapidement un escalier de deux étages sans être essoufflé, vous êtes prêt. Une étude anglaise, menée en 2001, a montré que les hommes qui atteignaient en moyenne 3 orgasmes par semaine sur une période de 10 ans, avaient 2 fois moins de risques de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral qu’une population témoin. Par ailleurs, l’amour est le meilleur des antistress.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X