Les noyades accidentelles d'enfants sont nombreuses depuis le début de l'été. Le 30 juillet 2022, dans le Gers, un enfant de 3 ans est mort après s'être noyé dans une piscine gonflable, à son domicile. Transporté en urgence absolue au CHU de Purpan à Toulouse, il n'a pas survécu. Selon nos confrères de La Dépêche, l'enfant s'est noyé dans seulement 23 centimètres d'eau.

Mercredi 3 août, un garçonnet de deux ans a chuté dans la piscine de ses grand-parents à Valence d'Agen (Tarn-et-Garonne). Il est décédé le mercredi 4 août 2022, a également rapporté La Dépêche.

Samedi 6 août, le pronostic vital d'un enfant de deux ans était engagé après qu'il s'est noyé dans une piscine à Nîmes (Gard), la veille. Selon Midi Libre, la victime avait été transportée au centre hospitalier Lapeyronie, à Montpellier.

Une surveillance rapprochée et constante

Depuis le début de l'été, ces drames se multiplient alors que la noyade - environ 1.000 décès chez année - reste chez les moins de 25 ans la première cause de décès par accident de la vie courante, souligne Santé publique France dans un article publié en juin 2022.

Chez les enfants de moins de six ans, ces accidents surviennent principalement dans les piscines privées familiales. "De façon générale, les noyades chez les plus jeunes enfants sont principalement dues à un manque ou un relâchement de la surveillance de l’adulte responsable pendant la baignade, ce d’autant plus que l’enfant ne sait pas nager ou peut avoir une réaction non adaptée", précise encore l'Agence de santé.

Il est donc primordial, de mettre en place des dispositifs de prévention et de surveiller les plus jeunes.

  • Baignez-vous en même temps que votre enfant ou désignez un seul adulte pour la surveillance.
  • Ne faites rien d'autre lorsque votre enfant se baigne et ne vous absentez pas, même quelques minutes.
  • Gardez bien en tête que les différents dispositifs anti-noyade ne remplacent en aucun cas la surveillance ; obligatoires pour les piscines enterrés, ils ne le sont pas pour les piscines hors-sol.
  • Apprenez aux enfants à nager le plus tôt possible et familiarisez-les dès leur plus jeune âge avec le milieu aquatique.
  • Ne laissez pas les enfants jouer avec les bouches d'aspiration.
  • Equipez les enfants de brassards adaptés à leur poids et à leur taille.

Dans un article dédié, les sapeurs-pompiers de France livrent des conseils précieux pour sécuriser sa piscine privée. Il convient ainsi de retirer l'échelle des piscines hors-sol et de retirer les jouets de piscine pour ne pas attirer l'enfant. Enfin, il est recommandé de conserver une perche et une bouée à proximité pour pouvoir intervenir et secourir l'enfant le plus rapidement possible en cas d'accident.

Sources

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15058

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/traumatismes/noyade

https://www.pompiers.fr/grand-public/prevention-des-risques/prevention-des-risques-lies-la-baignade

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.