Définition : qu’est-ce qu’une stomatite ?

Une stomatite désigne une inflammation de la muqueuse buccale. Elle est causée par une infection dans la majorité des cas, mais peut aussi être engendrée par la prise de certains médicaments ou faire suite à des traitements anticancéreux, comme la chimiothérapie ou la radiothérapie. Les principales zones touchées sont la face interne des joues, les gencives, la langue les lèvres et le palais. Des petites ulcérations sont alors observables. Elle est aussi parfois liée à une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Quels sont ses différents types ?

La stomatite aphteuse

Elle se caractérise par la présence de petits aphtes douloureux (ulcères) à l’intérieur de la bouche qui débutent typiquement au cours de l’enfance et réapparaissent fréquemment au cours de la vie du patient. Les lésions ne cicatrisent pas et tendent à s'étendre, voire à suppurer. Ce type de stomatite est très fréquent. Leur cause reste encore mal comprise, mais il pourrait y avoir une prédisposition génétique, ainsi qu'un lien avec le stress oxydatif (agression des cellules par des radicaux libres).

Certaines personnes ne présentent qu’un ou deux aphtes plusieurs fois par an. D’autres ont des poussées presque en permanence. La fréquence et la sévérité des crises diminuent généralement avec l’âge.

La stomatite herpétique

Elle est due à un virus du groupe herpès et se manifeste par une atteinte herpétique récurrentes au niveau des lèvres, associée à des infections récidivantes de l’intérieur de la bouche. La stomatite herpétique touche essentiellement les enfants et les adolescents ainsi que les patients immunodéprimés.

Les autres stomatites

La stomatite peut aussi engendrer diverses manifestations cliniques comme par exemple :

  • Un érythème (rougeur) au niveau de la muqueuse ;
  • Des papules, qui sont des lésions solides en relief, causées par un épaississement de la paroi buccale ;
  • Des pustules contenant un liquide purulent ;
  • Une macule qui se traduit par une tâche plane et rouge. Il n’est pas rare que les macules apparaissent en grand nombre dans certains cas de stomatite ;
  • Une sécheresse des muqueuses ;
  • Des saignements au niveau des gencives, associés la plupart du temps à des œdèmes.

Photo illustrant une stomatite 

Photo illustrant une stomatite© Creative Commons

Crédit : Grook Da Oger — Travail personnel - Licence : https://fr.wikipedia.org/wiki/Stomatite#/media/Fichier:Stomatite_001.jpg

Quelle est la fréquence de ces inflammation de la muqueuse buccale ?

La stomatite atteint pratiquement tous les patients souffrant d’un cancer de la sphère ORL. En effet, on estime que 89% des patients traités par radiothérapie et chimiothérapie présenteront une stomatite et 40% des patients traités par chimiothérapie seule.

Quels sont les symptômes de la stomatite ?

Il existe autant de symptômes que de type de stomatite différentes. Cependant, les symptômes les plus fréquents sont :

  • Un saignement au niveau des gencives ;
  • Des douleurs à la déglutition ;
  • Des douleurs dentaires ;
  • Une rougeur diffuse ;
  • Une ulcération ;
  • Une boule évoquant une tumeur bénigne (le plus souvent un kyste) ou maligne.
  • "Une sensation de brûlure sur la langue, les gencives et la face interne des joues est également un symptôme courant. Une mauvaise haleine y est souvent associée", précise le Docteur Roux, Dermatologue.

En outre, des symptômes extra-oraux et/ou une éruption cutanée génèrent le besoin immédiat d'un diagnostic.

Quelles sont les causes de cette maladie ?

Les cas de stomatite le plus fréquemment rencontrés sont causés par une infection virale, le virus herpès dans le cas de stomatite herpétique, des bactéries dans le cas de la syphilis, ou par une levure Candida albicans. Cependant, une stomatite peut parfois résulter d’autres causes comme par exemple :

  • Une ulcération mécanique causée par une prothèse dentaire mal adaptée ou mal fixée ;
  • La prise de certains médicaments ;
  • Un traitement anticancéreux comme la chimiothérapie et la radiothérapie ;
  • Une mauvaise hygiène dentaire.

Quels sont ses facteurs de risque ?

L’immunodépression est un facteur de risque important dans la survenue d’une stomatite. Elle concerne plusieurs catégories de la population et en particulier les patients souffrant du VIH, les sujets diabétiques, les femmes enceintes, les nourrissons et les personnes âgées.

Par ailleurs, les personnes atteintes de xérostomie sont prédisposées au développement d’une stomatite de toute origine. Il s’agit d’une sécheresse buccale causée par la diminution ou l'absence de sécrétion salivaire.

Les personnes ayant une mauvaise hygiène bucco-dentaire sont elles aussi plus à risque de développer une stomatite, au même titre que les fumeurs et les consommateurs d’alcool.

Quelles sont les personnes les plus à risque d'avoir ce type de lésions ?

Toutes les personnes sujettes à un système immunitaire déficient sont plus à risque de stomatite que la population normale. On peut donc citer en ce sens :

  • Les patients souffrant du VIH en raison de l'effet immunosuppresseur du virus du sida sur le système immunitaire ;
  • Les patients diabétiques ;
  • Les patients atteints de syphilis, une maladie sexuellement transmissible ;
  • Les nourrissons et les enfants en bas âge. La forme la plus fréquemment rencontrée chez ces jeunes patients est le muguet, une stomatite causée par le champignon Candida albicans ;
  • Les personnes âgées ;
  • Les femmes enceintes, en particulier entre 3 et 5 mois de grossesse, période au cours de laquelle les cas de gingivite gravidique avec saignements sont relativement fréquents ;
  • Les fumeurs.

Combien de temps dure une stomatite ?

La durée d’une stomatite varie en fonction de son origine et certaines formes tendent à se chroniciser. Mais dans la majorité des cas, le traitement est purement symptomatique. La guérison survient habituellement sans séquelles en 7 à 14 jours.

Cette pathologie est-elle contagieuse ?

La stomatite n’est pas une affection contagieuse par nature, mais certains cas pourraient être transmissibles.

Dans quel cas la stomatite peut-elle se transmettre ?

Réponse du Docteur Marie-Estelle Roux, Dermatologue 

"Lorsque la stomatite est d’origine virale due par exemple au virus herpès, une transmission  est possible. Mais la stomatite reste très liée au terrain de la personne atteinte, terrain immunologique et / ou génétique".

Qui, quand consulter en cas de symptômes ?

Dès l’apparition des symptômes, il est recommandé de consulter votre médecin traitant ou votre chirurgien-dentiste. Ils pourront vous adresser à un dermatologue spécialisé en pathologies buccales ou à un stomatologiste en fonction de votre cas.

Quelles sont les complications ?

Les éventuelles complications d'une stomatite dépendent de chaque cas.

Quelles sont les complications les plus courantes ?

Réponse du Docteur Marie-Estelle Roux, Dermatologue

"Les complications que l'on rencontre essentiellement sont une malnutrition, voire une dénutrition en raison notamment des douleurs rencontrés lors de l'alimentation, et la dépression".

Quels sont les examens et analyses nécessaires ?

Le diagnostic de stomatite est posé suite à un examen clinique des lésions. Le praticien pourra éventuellement effectuer un prélèvement de gorge pour identifier un agent infectieux ou une biopsie en cas de suspicion de tumeur maligne. "La biopsie permet aussi de poser le diagnostic de stomatite inflammatoire", ajoute la spécialiste.

Plusieurs tests pourront ensuite être effectués afin d’identifier une cause à distance. Un bilan sanguin permettra d’identifier une éventuelle carence, un sérodiagnostic pourra confirmer une maladie infectieuse ou responsable d’une immunodépression comme le VIH, etc…

Traitements : comment se soigne une stomatite ?

Le traitement sera d'abord celui de la cause. L’éviction de l’agent causal est la première mesure à prendre pour soigner l’inflammation. La cavité buccale devra donc être rapidement soignée, avec notamment un écouvillonnage des lésions, un détartrage et le traitement des caries ou l'extraction de dents trop abîmées.

En cas de xérostomie, le déficit salivaire sera corrigé (en particulier celui causé par le tabagisme, les médicaments ou les radiations). Alcool, aliments acides et épicés seront également supprimés. "L’arrêt du tabac reste la première mesure à prendre immédiatement en cas de stomatite. Par ailleurs, il faudra adapter son alimentation avec des aliments moulinés ou peu agressifs",  précise le Docteur Roux.

En outre, l'immunosuppression liée au VIH, à certaines maladies du sang, devra être traité et en cas de réaction à la prise d’un médicament. La molécule devra être remplacée. Des antiviraux seront instaurés en cas de stomatite virale.

En parallèle, un antiseptique (bains de bouche) pour lutter contre l’infection et un antalgique pour soulager la douleur pourront être prescrits en première intention. Toutefois, attention aux bains de bouche contenant de l'éthanol car ils peuvent provoquer une stomatite et ne doivent donc pas être utilisés.

Antibiothérapie

Des antibiotiques dits "à large spectre" pourront être prescrits pour circonscrire la multiplication bactérienne.

La cautérisation chimique ou physique

Elle permet d’améliorer les douleurs des lésions localisées. Les bâtonnets de nitrate d'argent seraient moins efficaces que le traitement par laser à CO 2 de faible puissance (2 à 3 watts).

Les autres mesures locales

Plusieurs traitements locaux, seuls ou en association, sont utilisés pour améliorer les symptômes :

  • Anesthésiques ;
  • Pansements de protection ;
  • Corticostéroïdes;
  • Rinçage à la lidocaïne qui permet d’anesthésier la zone atteinte et ainsi de limiter l’inconfort. L’alimentation et la boisson sont alors moins douloureuses pour le patient ;
  • Rinçage avec du sucralfate, plus des antiacides à l'aluminium-magnésium. Il constitue notamment un revêtement calmant.

Les innovations thérapeutiques

Des thérapies innovantes à base de lumière, appelées thérapies bio-photoniques, s'avèrent prometteuses, notamment dans le soin de la stomatite herpétique, très récurrente.

L'homéopathie

Elle pourrait aider à soulager les douleurs provoquées par la stomatite, et en particulier les aphtes.

Prévention : peut-on éviter les stomatites ?

La stomatite peut être prévenue en adoptant avant tout une bonne hygiène du visage et de la bouche. Certaines mesures simples permettent de prévenir son apparition, ou du moins à en limiter le risque de récidive :

  • Adopter une bonne hygiène bucco-dentaire en se brossant les dents après chaque repas ;
  • "Utiliser du fil inter-dentaire après chaque brossage" explique la spécialiste ;
  • Veiller à avoir une alimentation équilibrée, constituée de fruits et légumes frais;
  • Prendre des suppléments vitaminiques.

Sites d'informations et associations

Stomatite - Le Larousse Médical

Le site de l'Assurance Maladie sur les douleurs au niveau des dents, de la bouche et leurs causes

Le Manuel MSD sur la stomatite aphteuse récurrente

Sources

Entretien avec le Docteur Marie-Estelle Roux, Dermatologue

Le manuel MSD sur la stomatite

Fiche sur la stomatite herpétique du CHU de Rouen