Intoxication alimentaire chez le bébé : faut-il changer de lait ?

Publié le 24 Août 2018 par La Rédaction Médisite
L'intoxication alimentaire chez le bébé est une urgence médicale. La santé du bébé peut très vite être compromise, car le risque de déshydratation est grand. L'origine de l'intoxication alimentaire du nourrisson non diversifié est le lait. Il est parfois nécessaire d'en changer.
Publicité

6752013-inline-500x333.jpg© Istock

Quels sont les symptômes de l'intoxication alimentaire du nourrisson ?

L'intoxication alimentaire du nourrisson est une infection digestive bactérienne, due à un aliment infecté ingéré par le bébé. Elle peut être grave, car le risque de déshydratation est rapide. En cas d'intoxication alimentaire, le bébé a de la fièvre, des vomissements et des diarrhées. Il a beaucoup de difficultés pour s'alimenter. L'enfant est fatigué et peut être très somnolent. Les premiers signes de déshydratation sont à repérer très vite, car ils peuvent mettre en jeu le pronostic vital du bébé.

Publicité
Publicité

Quel lait choisir en cas d'intoxication alimentaire du bébé ?

Si l'on suspecte que le lait est à l'origine de la toxi-infection alimentaire du nourrisson, il faut évidemment en changer. Pendant la durée des troubles digestifs, et si les diarrhées sont abondantes, on propose des solutés de réhydratation, qui remplacent le lait, car ils contiennent tous les nutriments nécessaires au bébé. Ils sont proposés à volonté à l'enfant. S'il ne peut pas boire, en raison des vomissements, le bébé est alors hospitalisé et perfusé pour être réhydraté. Ensuite, on propose des laits épaissis ou antidiarrhéiques, qui vont permettre au nourrisson de se rétablir.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X