Sommaire

Une douleur déclenchée par le mouvement

Une douleur déclenchée par le mouvementLes manifestations : En dehors des poussées inflammatoires*, la douleur est déclenchée et augmentée par le mouvement, puis cesse lorsque l'articulation est au repos**. Elle réapparaît chaque fois que l'articulation en cause est soumise à un effort (monter un escalier, marcher, lever le bras…).
Pourquoi : "En dehors des poussées inflammatoires, on ne sait pas vraiment d'où provient la douleur car le cartilage n'est pas innervé. On en vient de plus en plus aujourd'hui à parler d'une maladie de l'articulation entière, ce qui permettrait de mieux comprendre d'où elle provient", explique le Pr Bernard Cortet, rhumatologue.
Sachez-le : La douleur dépend vraiment de chaque personne. Si certaines souffrent beaucoup, d'autres pour la même évolution de la maladie ne sentiront presque rien.

* L'arthrose est une maladie évolutive, qui se caractérise par des périodes stables en alternance avec des périodes de poussées douloureuses. Celles-ci peuvent durer de plusieurs jours à 3-4 semaines. La douleur de l'arthrose est en général mécanique. Elle peut devenir inflammatoire pendant les crises.
**Il arrive que la douleur augmente au cours de la journée (moins importante le matin, jusqu'à être maximale le soir). pouvant gêner l'endormissement, mais en règle générale, elle n’entraîne pas de réveils nocturnes.

Une raideur articulaire

Une raideur articulaireLes manifestations : Une raideur articulaire transitoire le matin au lever ou après une station assise prolongée, qui disparaît au bout de quelques minutes. Une fois que l'articulation est "échauffée", la mobilité revient entièrement (lorsque les lésions sont peu évoluées).
Pourquoi : Tout au long de la vie d'une personne, le cartilage qui recouvre les os est soumis à des phénomènes d'érosion compensés par des phénomènes de construction. En cas d'arthrose, l'érosion devient trop importante et le cartilage s'use. Les articulations glissent alors mal les unes par rapport aux autres. Cela s'accompagne bien souvent d'un enraidissement de l'articulation. Certains mouvements sont alors exécutés avec plus de difficultés.

Des gonflements au niveau des articulations

Des gonflements au niveau des articulationsLes manifestations : Les articulations, au toucher, semblent gonflées. Deux cas se présentent : un gonflement dur et permanent présent surtout au niveau des mains, et mou plutôt au niveau des genoux.
Pourquoi : "Cela est entraîné pour les mains par un développement de productions osseuses, les ostéophytes, dans l'articulation, qui provoque des poussées d'os et déforment notamment la racine du pouce et les doigts. Le gonflement devient alors permanent et s'avère dur au toucher. Pour les genoux, cela se traduit, en général, par un épanchement de synovie* dans l'articulation, qui entraîne un gonflement mou de façon transitoire** (au moment de poussées inflammatoires)", explique le Pr Cortet.

* la synovie ou liquide synovial est un liquide biologique produit par la membrane synoviale qui se trouve à l'intérieur des articulations. Il a notamment pour fonction d'absorber les chocs et de lubrifier les articulations.
** En cas d’arthrose très évoluée, on peut également observer au niveau du genou le même phénomène que celui décrit au niveau des doigts.

Une limitation de certains mouvements

Une limitation de certains mouvementsLes manifestations : Les mouvements deviennent pénibles et les tâches quotidiennes, de plus en plus difficiles à réaliser. Une arthrose des genoux par exemple va rendre la marche difficile. Celle de l'épaule va entraîner des problèmes à lever haut son bras. Une arthrose de la hanche peut entraîner une perte de stabilité et de possibles chutes.
Pourquoi : "La limitation de certains mouvements est bien souvent due à l'enraidissement de l'articulation*. Quand celle-ci n'est plus suffisamment mobilisée, la capsule articulaire (une membrane épaisse à l'intérieur de l'articulation) se « fige » progressivement et diminue de façon importante la mobilité. L'un des premiers traitements proposés à ce moment là demeure des séances de kiné pour rendre une partie de sa mobilité à l'articulation" explique le Pr Cortet.

*En cas d'arthrose, l'érosion devient trop importante et le cartilage s'use. Les articulations glissent alors mal les unes par rapport aux autres. Cela s'accompagne bien souvent d'un enraidissement de l'articulation.

Des craquements dans l'articulation

Des craquements dans l'articulationLes manifestations : Il peut y avoir des bruits de broiement, de craquements lorsque l'articulation bouge.
Pourquoi : "Cela peut arriver et montrer un cartilage très abîmé, mais c'est loin d'être systématique. En effet, cela peut se manifester même sur des articulations saines. Les craquements provenant de l'expulsion de gaz (azote) présents dans l’articulation", explique le Pr Cortet.

Des déformations des articulations

Des déformations des articulationsLes manifestations : De petites bosses dures au niveau des articulations touchées par l'arthrose peuvent apparaître. Ce sont des excroissances osseuses, qui au fur et à mesure, entraînent des déformations des articulations. Cela se révèle surtout au niveau des mains.
Pourquoi : L’arthrose entraîne l’usure et la destruction précoce du cartilage, ce tissu qui enrobe les os.
Est-ce réversible : "Ces lésions sont irréversibles. Il n'existe aujourd'hui pas vraiment de traitements. Cela peut entraîner d'importantes raideurs articulaires, source de handicap", explique le Pr Cortet.
Sachez-le : Le surpoids est un facteur de risques de l'arthrose. Les graisses ayant une action sur les processus inflammatoires de la maladie.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.