La rhizarthrose ou encore appelée l’arthrose trapézo-métacarpienne, se définit par la destruction progressive du cartilage. Cette affection, souvent bilatérale, qui touche les deux pouces, résulte de plusieurs causes : prédispositions anatomiques, hérédité, séquelles de traumatismes, travail manuel répétitif. D’après le communiqué de presse publié le jeudi 02 juin 2022, sur le site Arthrose du pouce, elle touche en France, 1,8 million de personnes.
Maladie évolutive, elle peut conduire à une paralysie totale de la main. Les activités essentielles du quotidien comme, ouvrir une bouteille, cuisiner, ou encore taper sur un clavier d’ordinateur, deviennent douloureuses voire impossibles. En effet, l’articulation entre le trapèze (os du carpe) et le premier métacarpien est usée et empêche le pouce de fonctionner normalement. Les douleurs mécaniques, le manque de force, l’enraidissement et la déformation du pouce (pouce en ‘Z’) causés par la rhizarthrose, rendent son hôte moins autonome.

La chirurgie : une solution pérenne et durable

Aujourd’hui, par manque d’information, seulement 9400 poses de prothèses de pouce et 2300 trapézectomies, sont réalisées chaque année en France. La chirurgie, notamment prothétique, propose une réponse durable pour traiter la détérioration de l’articulation. Après une opération de la rhizarthrose, en règle générale, la douleur disparaît et la motricité du pouce est rétablie. Ce dernier, retrouve ainsi donc, sa fonction naturelle.

Le corps médical propose à ce jour, deux types d’interventions. La première peut être réalisée en chirurgie ambulatoire et la deuxième, sous anesthésie locorégionale.

  • La première qui est réalisée par la mise en place d’une prothèse de pouce (prothèse trapézo-métacarpienne), consiste à remplacer l’articulation atteinte par une prothèse articulée, très similaire à une prothèse de hanche.
  • La deuxième appelée trapézectomie, quant à elle, consiste à procéder à une ablation du trapèze (os malade).

La prothèse totale de pouce, développée par la plupart des industriels aujourd’hui, s’adapte à l’anatomie du patient et revendique une durée de vie d’au moins 10 ans pour une utilisation normale. Remboursée par la sécurité sociale, elle est accessible à tous les patients avec une hospitalisation qui se fait en ambulatoire (sans nuit d’hospitalisation) et une intervention qui dure en moyenne 1h.

Sources

https://www.scansante.fr/ - nombre d’actes chirurgicaux : Trapezectomie Vs Prothèse

Alkar, F., Teissier. J., La prothèse trapézo-métacarpienne Maïa ®dans la rhizarthrose. Revue de 100 prothèses à plus de 3 ans. Elsevier Masson SAS, Décembre 2011 (Vol 30 – N°6). 

Athlani, L., Auberson, L., Motte, D., Moissenet, F., & Beaulieu, J. Y. (2021). Comparison of two radiographic landmarks for centering the trapezial component in total trapeziometacarpal arthroplasty. Hand Surgery and Rehabilitation, 40(5), 609–613. 

https:// www.arthrose-pouce.com

Communiqué de presse L’arthrose du pouce n’est plus une fatalité. Mai 2022. Kerimedical

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.