Sommaire

Les kilos en trop

Les kilos en trop© IstockPourquoi : "Le surpoids est un facteur de risques de l'arthrose surtout sur les membres inférieurs (genoux, hanches, bas du dos). L'excès de poids, en appuyant sur les articulations, augmente la pression intra-articulaire et provoque une usure prématurée du cartilage", explique le Dr Dervaux.

Le mieux : maintenir tout au long de sa vie un poids "forme" et perdre les kilos superflus en cas de surpoids.

Sachez-le : chaque kilo en trop représente une surcharge sur les hanches et les genoux d'environ 5 kilos. L'alimentation est donc essentielle en matière de prévention.

En plus : les graisses en excès dans l'organisme ont une action sur les processus inflammatoires de la maladie, et entraîne un endommagement des cartilages.

Rester trop souvent assis

Rester trop souvent assisPourquoi : "Un manque d'activité physique diminue le tonus musculaire, et entraîne une mauvaise oxygénation, ainsi qu'une mauvaise circulation de la synovie, au niveau du cartilage", explique le Dr Dervaux.

En prévention, l'activité physique renforce les muscles qui entourent les articulations, et permet de mieux les protéger. En cas d'arthrose déclarée, il est tout indiqué de continuer à bouger et à maintenir une activité physique régulière. L'immobilité est conseillée seulement lors des périodes de crises inflammatoires (gonflement des articulations), et seulement sur 3 à 4 jours. Pas plus, car plus l'articulation est immobilisée, plus celle-ci se dégrade rapidement.

Le mieux : les activités douces comme la marche, le vélo, la natation (sur le dos de préférence).

Des blessures oubliées

Des blessures oubliées© IstockC'est-à-dire : les personnes qui se sont souvent blessées dans le passé au niveau des articulations ont tendance à souffrir plus rapidement d'arthrose.

Pourquoi : "Une fracture ou une entorse grave avec rupture ligamentaire, même bien soignée, entraîne bien souvent de petits décalages au niveau de l'articulation touchée. Cela se répercute dans le temps avec une usure plus rapide du cartilage et une survenue précoce de la maladie", explique le Dr Dervaux.

Des malformations congénitales des hanches

Des malformations congénitales des hanches© IstockC'est-à-dire : on parle ici de luxation congénitale de la hanche, de déformations en X ou en tonneau des genoux, de plusieurs vertèbres soudées entre elles ou de vertèbres surnuméraires...

Pourquoi : ce sont des malformations de l'architecture corporelle qui ont une influence directe sur la posture et sur la portance du corps au niveau des articulations. "Le cartilage use alors plus vite, et cela peut favoriser la survenue d'une arthrose", explique le Dr Dervaux.

Le port de charges lourdes

Le port de charges lourdes© IstockLesquelles : les métiers qui comprennent des gestes répétitifs, où l'on porte des charges lourdes ou qui entraînent des vibrations comme en BTP avec les marteau-piqueurs par exemple augmentent les risques de développer la maladie.

Pourquoi : les articulations sont sollicitées de manière répétée et intensive. Cela entraîne des contraintes mécaniques excessives. Celles-ci s'usent alors plus vites, deviennent plus fragiles et sont plus facilement sujettes à l'arthrose.

La pratique intensive de certains sports

La pratique intensive de certains sports© IstockPourquoi : "On retrouve majoritairement des sports comme le tennis et les lancers en athlétisme (javelot, poids, disque...) avec l'utilisation souvent exclusive d'un seul bras, mais aussi les coureurs de fonds et tous les sports avec une réception et une frappe au sol. Cela entraîne un surmenage et une usure précoce des articulations sollicitées", explique le Dr Dervaux.

Pensez-y : ne négligez pas l'échauffement et la récupération après un exercice intensif, ainsi qu'un matériel adapté (chaussures avec amortisseurs…).

L'hérédité : l'arthrose en famille

L'hérédité : l'arthrose en famille© IstockPourquoi : "Le facteur génétique dans la survenue de l'arthrose n'est pas prédominant. Cependant, certaines familles présentent une tendance arthrosique. Ce sont essentiellement les femmes qui sont touchées, de façon tardive, et principalement aux mains", explique le Dr Dervaux.

Remerciements au Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de nombreux ouvrages dont Rhumatismes et douleurs articulaires aux éditions Ellébore, et Soulager vos maux de tous les jours aux éditions Dangles.

Vidéo : Reconnaître une arthrose du genou

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.