Rétention d'eau : 3 causes possibles

Les personnes qui souffrent de rétention d’eau, aussi appelée œdème, stockent trop d’eau dans l’organisme, autrement dit, elles absorbent plus d’eau qu’elles n’en éliminent. Cet équilibre est d’ordinaire assuré par les reins. La rétention d'eau est particulièrement visible au niveau des pieds et des jambes, surtout en soirée, en raison de la force de gravité. Ces problèmes d’œdèmes peuvent être révélateurs de diverses pathologies, comme une insuffisance rénale, des affections du foie de type cirrhose, ou être la conséquence d'une grossesse.

Publicité

6755882-inline-500x340.jpg© Istock

Rétention d’eau : et s’il s’agissait d’une insuffisance rénale ?

Comme le rein est chargé, entre autres missions, d’assurer l’ajustement entre l’eau absorbée (nourriture, boissons) et l’eau éliminée par l’organisme (dans l’urine, les selles mais aussi la sueur), tout dysfonctionnement du rein va affecter cet ajustement et donc créer un déséquilibre. L’élimination de l’eau en excès ne s’effectuera alors plus et générera des œdèmes. Par ailleurs, certaines insuffisances rénales sont dues à un manque de protéines, manque générateur d’œdèmes. Dans ce cas, le médecin peut prescrire des diurétiques et une alimentation pauvre en sel, voire sans sel (éviter la charcuterie, les plats préparés, les chips, fromages…), afin d’aider les reins à éliminer l’eau excédentaire.

Publicité
Publicité

Affections du foie, cirrhose : une cause possible d’œdème

Le foie est un organe essentiel du corps humain. Il a des rôles multiples, dont celui de filtrer le sang en détruisant les anciens globules rouges et en éliminant les déchets. C’est pourquoi toute maladie du foie, et donc tout dysfonctionnement de ce dernier, va accroître la pression sanguine dans les veines et artères. Cela va se traduire par une dilatation des vaisseaux sanguins et l’apparition d’œdèmes. Que le dysfonctionnement du foie soit lié à une cirrhose ou à une hépatite (origine virale, bactérienne ou toxique), la personne souffrira de rétention d’eau. Le médecin prescrit alors un traitement spécifique en fonction de la maladie du foie constatée, un régime sans sel et l’abstinence en ce qui concerne la consommation d’alcool.

La grossesse, responsable parfois de rétention d’eau

Les femmes enceintes peuvent parfois souffrir de rétention d’eau les derniers mois de grossesse. En effet, plus le fœtus grandit, plus le ventre s’arrondit et plus la pression exercée par le bas-ventre sur le système veineux est grande. Cette pression va alors engendrer une dilatation des vaisseaux sanguins et l’apparition d’œdèmes. Pour soulager la future maman, des conseils simples peuvent être appliqués. Ainsi, surélever les jambes par rapport au bassin, grâce à des coussins, et ce, plusieurs fois par jour, peut aider à limiter les œdèmes des membres inférieurs. Il faut de même éviter les pièces et lieux surchauffés et préférer la fraîcheur, laquelle n’aggrave pas la rétention d’eau.

Quelle que soit la cause de la rétention d’eau, il est préférable de consulter son médecin pour qu’il puisse poser le diagnostic et prescrire un traitement ou des conseils adaptés.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X