Médecines douces : les indications de la luminothérapie

La luminothérapie fait partie des médecines douces les plus utilisées pour traiter la dépression hivernale, mais pas seulement… Découvrez les multiples indications de la thérapie par la lumière.

Publicité

6144263-inline-500x333.jpg© Istock

Luminothérapie: dans quels cas?

La plupart du temps, la luminothérapie est indiquée pour traiter les différents troubles de l’humeur imputables à un déficit de lumière. C’est ainsi pendant l’hiver que cette technique thérapeutique est principalement utilisée, car elle permet de compenser les manquements d’un astre solaire quelque peu paresseux à cette période de l’année. En effet, la lumière possède une réelle incidence sur la santé psychique mais également sur la santé physique de l’homme. En cela, la luminothérapie peut également être employée pour soigner des troubles du sommeil puisqu’elle permet de rééquilibrer les phases de veille et de sommeil. Mais ce que l’on sait encore moins, c’est que la lumière peut également agir sur les problèmes de peau et sur les douleurs articulaires.

Publicité
Publicité

Luminothérapie: comment ça se passe?

Pour une première expérience de la luminothérapie, il est vivement recommandé de s’adjoindre les conseils d’un thérapeute professionnel, car cette technique nécessite une adaptation spécifique à chaque profil. Le déroulement de la séance va varier en fonction de l’objectif thérapeutique visé. En outre, les professionnels doivent nécessairement utiliser du matériel certifié, c’est-à-dire équipé de filtres anti-ultraviolets ou contre les infrarouges, deux types de rayons qui peuvent impacter la vue. Généralement, l’exposition à la lumière dure une trentaine de minutes mais la fréquence des séances fluctue d’un individu à l’autre.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X