Sommaire

Le concept : maigrir sans s'affamer

Le concept : maigrir sans s'affamerLa perte de poids repose sur un principe simple : consommer moins de calories qu'on n'en brûle. Mais faut-il pour autant s'affamer en se lançant dans des régimes qui n'en finissent jamais et aux résultats souvent décevants ? Non. Dans son livre, Lisa Lillien explique que l'on peut se régaler des plats que l’on aime et sortir de table aussi satisfait que rassasié. Son régime permettrait de perdre deux à six kilos.

Année après année, elle a orienté ses recherches sur la "découverte d'options non culpabilisantes mais susceptibles de combler les appétits tout en réduisant au maximum l'apport de calories". Comprendre par là qu’il est toujours possible de se faire plaisir, notamment sur les portions. Surtout, la spécialiste l’a bien compris, avec un tel programme qui autorise des repas qui ne diffèrent pas tellement de nos habitudes, "il devient à peu près impossible d’échouer".

Plus de protéines, moins de féculents

Plus de protéines, moins de féculents© FotoliaLes personnes qui le suivent doivent consommer trois repas par jour, interdiction d’en sauter un, et trois casse-croûte pour absorber un total de 1300 calories. Pendant quatre semaines Lisa Lillien dresse une liste de recettes à suivre pour se concocter de bons petits plats. Mais ces derniers ne sont pas formulés n’importe comment puisque les recettes suivent les règles de diététiques de base. "Ce régime insiste sur une plus grande consommation de protéines, de fruits et de légumes tout en restreignant un peu celle des féculents, pleins d’hydrates de carbone", explique-t-elle.

Adieu viande rouge, sauces, pâtes, fritures, pâtisseries et bonjour yaourt, avoine, poulet, œufs, haricots, poivrons, oignons, tomates, tofu et fruits. Peu importe que les légumes proviennent du marché, d’une boîte de conserve ou du congélateur, l’important est de choisir ceux riches en fibres. Il est également recommandé de privilégier les condiments et produits laitiers allégés car chaque détail compte. Quant aux casse-croute (fruits, amandes, pistaches, frites de carotte ou de courges), ces derniers permettent de ne pas tomber dans le piège de la fringale qui pousse souvent au grignotage. De même il est conseillé de boire suffsamment d'eau entre les repas pour éviter les fringales
.

Exemple d'une journée type

Exemple d'une journée typePendant quatre semaines, le régime propose des recettes copieuses pour chaque repas de la journée. Et du matin jusqu’au soir, il est possible de choisir entre trois repas.

Exemple pour la première semaine, Lisa Lillien propose trois petit-déjeuners différents entre un méga bol de fruits au yaourt, des œufs brouillés ou des flocons d’avoine.

Le midi, il est possible de choisir entre une salade de poulet, un assortiment de sandwich ou des légumes accompagnés d’un bol de haricots.

Le soir, même principe, sans oublier qu’entre chaque gros repas, les casse-croûte sont de mise, à consommer avec un quart de litre d’eau à température ambiante. Pour ces derniers aussi il est possible de choisir entre plusieurs propositions, comme 170 grammes de yaourt maigre, des fruits, des barres de céréales ou du fromage allégé. Mais attention cependant car si les grandes portions sont autorisées ainsi que le choix des plats, certaines règles sont de mise. Les sodas, jus de fruits et boissons énergisantes ne sont pas autorisés, de même que le sucre qu’il vaut mieux remplacer par un édulcorant.

Les avantages du régime

Les avantages du régime© FotoliaOn ne parle pas vraiment de régime avec cette méthode car sa fondatrice Lisa Lillien n'interdit pratiquement aucun aliment et laisse à chacun le choix du repas qui lui correspond le mieux.

Parmi les avantages :

- pas la peine de réduire en grandes quantités les portions alimentaires

- pas besoin de se priver drastiquement

- découvrir des habitudes saines à conserver

- découvrir des aliments que l'on n'a pas forcément l'habitude de mettre en bouche comme des pâtes de konjac

- une méthode qui a été validée par un diététicien-nutritionniste titulaire d'un master de sciences et membre du département nutrition de l'université Benedictine d'Illinois (Etats-Unis).

Ce qu'il faut faire avant de commencer

Ce qu'il faut faire avant de commencerCommencer un régime, même pour une courte période, demande un peu de préparation. Munissez-vous d'une balance, aussi bien pour vous que pour la cuisine. Cela permet d'instaurer une routine matinale : se peser toujours au même moment et de préférence avec les mêmes vêtements. Il est en effet indispensable de connaître son poids de départ pour visualiser ses progrès. La balance de la cuisine servira quant à elle à peser les aliments pour surveiller les grammes ingérés.

Tous ces chiffres seront à noter dans un journal alimentaire car "aussi cliché que cela paraisse rien n'est aussi utile que de noter les aliments que l'on mange", explique Lisa Lillien. Ce dernier permet de se sentir responsable de ce que l'on mange et permet de visualiser les calories consommées tout au long de la journée. Enfin, prévoyez à l'avance une liste de course au lieu de foncer à l'épicerie sans savoir ce que vous allez manger.

Ce qu'il faut faire ou ne pas faire au restaurant

Ce qu'il faut faire ou ne pas faire au restaurant© FotoliaLes résultats de ce régime sont bien sûr beaucoup plus efficaces si les repas sont préparés à domicile aussi souvent que possible. Mais comme le principe de cette méthode repose sur l’idée qu’il ne faut pas se priver, il ne faut pas se priver de dîner à l’extérieur. "D’autant qu’il existe d’innombrables possibilités pour éviter tout écart, même dehors", précise Lisa Lillien. Quand sera venu le moment de choisir le plat, préférez les protéines, les salades de légumes crus (pas de fromage ni de croûtons) et repérez les termes "grillé", "vapeur", "au four" pour le plat de résistance.

De même, la spécialiste conseille de ne pas "s’affamer avant de dîner dehors dans l’espoir d’économiser des calories". Mauvaise idée, car arriver le ventre vide n’aidera pas à faire le bon choix de plat et poussera à la consommation de pain. Les cocktails sont également à limiter car une dose d’alcool fort (vodka, rhum, tequila) tourne autour de 100 calories et ils s’accompagnent souvent de biscuits caloriques. Enfin, n’ayez pas peur de faire une demande spéciale (sauce à part, mode cuisson) au moment de la commande.

Que se passe-t-il après les quatre semaines de régime ?

Que se passe-t-il après les quatre semaines de régime ?Les quatre semaines de régime sont terminées et la balance doit normalement annoncer des kilos en moins. Mais il ne faut pas pour autant renoncer aux bonnes habitudes suivies et encore moins tomber dans les pièges. Cette phase dite de stabilisation est stratégique car la perte de poids s’entretient : "Relâchez un peu les rênes mais garder le rythme", conseille Lisa Lillien. Il est important de continuer à compter les calories, et si les 1300 calories journalières ne semblent plus adéquates, il est possible de les augmenter selon les besoins "jusqu’à ce que vous trouviez la ration idéale pour maintenir le poids désiré", précise-t-elle.

Le meilleur moyen reste de continuer à contrôler ses portions, en achetant des paquets à dose unique par exemple ou en achetant en grande quantité mais en divisant immédiatement en portions. Enfin, ce n’est pas parce que la liste des courses est redevenue plus flexible qu’il faut oublier de regarder de près les étiquettes alimentaires. Cela permettra de repérer les aliments "imposteurs", c’est-à-dire présentés comme sains mais tout aussi caloriques (eau aromatisée, muesli…). Une autre possibilité est d’associer les recettes et les idées de casse-croûte à un autre régime pour garder cette flexibilité dans le choix des aliments et cette idée de ne pas s'affamer.

Source : "Le régime des filles qui ont toujours faim" de Lisa Lillien. Editions Michel Lafon, 14,95 euros.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : Top 3 des aliments à oublier si on veut mincir

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.