Prostate : tout ce qu'il faut savoir !

Le cancer de la prostate rend-il impuissant ou incontinent ? Est-il héréditaire, tous les hommes sont-ils tôt ou tard concernés ? Beaucoup d'idées reçues courent à son sujet. Medisite.fr fait le point !

Publicité

Le cancer de la prostate est très fréquent

© IstockVRAI
Avec près de 49 000 nouveaux cas de cancers découverts en 2017 en France, le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers masculins (surtout à partir de 50 ans). Après une forte augmentation de l’incidence du cancer de la prostate entre 1980 et 2005, on observe actuellement une baisse très nette de l’incidence.

Publicité
Publicité

Opération de la prostate = Impuissance

FAUX
Non, l'opération de la prostate ne signifie pas systématiquement "impuissance" ! C'est une idée reçue.

  • En cas d'adénome : La partie centrale de la glande est retirée ou rabotée. Les nerfs indispensables à la fonction érectile qui passent de part et d'autre de la prostate ne sont pas touchés. Le mécanisme de l'érection reste intact, "s'il n'y avait pas de troubles érectiles avant l'opération", prévient le Pr Stéphane Droupy, urologue.
  • En cas de cancer : Toute la glande prostatique est retirée. Soit le chirurgien parvient à préserver totalement ou en partie les nerfs érecteurs (en fonction notamment de la localisation et de la taille de la tumeur) : "Dans ce cas, 2/3 des hommes récupèrent des érections satisfaisantes", précise notre spécialiste. Soit il n'y parvient pas. Il n'y a alors plus d'érections naturelles. L'homme peut cependant bénéficier d'injections intra-caverneuses ou utiliser des pompes à vide pour avoir des érections artificielles.
La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X