L'arythmie peut provoquer des étourdissements

Certains types de troubles du rythme cardiaque se traduisent par des étourdissements. Le plus fréquent et le plus bénin, s'il n'est pas associé à d'autres symptômes, l'extrasystole, se manifeste par un battement du cœur prématuré ou superflu.

La bradycardie, qui caractérise un rythme cardiaque inférieur à 60 battements par minute, provoque aussi des étourdissements.

L'arythmie peut provoquer des palpitations

D'autres arythmies entraînent une sensation de palpitations. C'est le cas de la fibrillation auriculaire, des contractions rapides et désordonnées des oreillettes cardiaques. Ce trouble n'est pas bénin, car il peut provoquer des accidents vasculaires cérébraux en raison de la création de caillots sanguins.

La tachycardie ventriculaire et la tachycardie paroxystique entraînent elles aussi des palpitations, sans conséquences fatales.

L'arythmie peut être annonciatrice d'un infarctus du myocarde

Outre la fibrillation auriculaire, un des troubles du rythme cardiaque aux complications les plus graves est la fibrillation ventriculaire. Elle se caractérise par de nombreuses petites contractions des ventricules, qui peuvent mener jusqu'à l'évanouissement.

Elle apparaît souvent au cours d'une des premières phases d'un infarctus aigu du myocarde. Il convient donc d'appeler d'urgence les secours.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.