AVC sylvien : la définition

L’AVC sylvien est une forme particulière d’AVC (accident vasculaire cérébral). On parle aussi d’AVC ischémique sylvien.
©iStockIstock

AVC ischémique sylvien : une urgence médicale

L’AVC sylvien est un trouble neurologique lié à l’atteinte d’une des deux artères sylviennes, aussi appelées artères cérébrales moyennes. Il s’agit plus précisément d’un AVC ischémique : en d’autres termes, l’AVC sylvien est provoqué par l’obstruction d’une des artères sylviennes par un caillot sanguin (thrombus). En conséquence, un des hémisphères cérébraux est privé d’oxygène : seule une prise en charge très rapide limite les risques de lourdes séquelles motrices et/ou cognitives.

AVC sylvien : symptômes et traitement

L’AVC sylvien se manifeste surtout par une hémiplégie (paralysie touchant une moitié du corps), des troubles du langage et des troubles de la vision. Face à ces symptômes, appelez tout de suite le Samu : un médicament peut dissoudre le caillot et permettre à nouveau le passage de l’oxygène, mais il doit être injecté dans les 4h30 suivant le début de l’AVC ischémique sylvien. D’autres médicaments (exemples : antiagrégants plaquettaires) peuvent ensuite être prescrits pour éviter les récidives.

Comment éviter un AVC ?

Vous pouvez réduire les risques d’AVC sylvien en adoptant une bonne hygiène de vie au quotidien : alimentation saine et équilibrée pauvre en sel, en sucres rapides et en mauvaises graisses d’origine animale, activité sportive pratiquée régulièrement, alcool consommé avec modération… Il est également conseillé de ne pas fumer et de faire régulièrement contrôler votre tension artérielle.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :