Après avoir mangé du wasabi, cette femme est victime du “syndrome du cœur brisé”

Manger du wasabi pourrait être dangereux pour votre cœur. Une femme de 60 ans vient d’être hospitalisée pour cause de “syndrome du cœur brisé” après avoir consommé ce condiment japonais.

L’histoire peut paraître banale et pourtant, elle a bien failli coûter la vie à une femme.

Après avoir mangé du wasabi, elle ressent de vives douleurs dans la poitrine

Lors d'un mariage, une dame israélienne âgée de 60 ans a décidé de goûter au buffet.

C'est à ce moment précis qu'elle a consommé une grande quantité de wasabi (une pâte d’origine japonaise utilisée comme condiment), alors qu’elle pensait goûter une sauce à l’avocat. Après l’avoir avalé, elle se rendit compte rapidement qu’elle s’était trompée.

Cinq minutes plus tard, elle ressentit une "pression soudaine" et de vives douleurs à la poitrine avant que la sensation irradie ses bras, selon les propos des médecins relatés dans BMJ Case Reports 2019. La sensation, très désagréable, dura quelques heures avant de s’estomper progressivement.

Le lendemain matin, la femme se réveilla en se sentant "très faible" et décida de se rendre aux urgences pour aller consulter un médecin.

Les médecins, après avoir réalisé un électrocardiogramme (ECG), ont révélé que la femme souffrait d’une “cardiomyopathie Takotsubo”, couramment appelée "syndrome du cœur brisé".

"Ce dysfonctionnement du ventricule gauche survient généralement chez les femmes âgées après un stress émotionnel ou physique très intense", expliquent les médecins dans le rapport.

Habituellement, ce syndrome est provoqué par une situation très angoissante, comme un décès d'un être cher ou un accident de voiture -au point d’avoir l’impression que le cœur pourrait exploser. Et dans des cas très rares, c’est ce qui arrive vraiment... La plupart des personnes atteintes du syndrome du cœur brisé ont 50 ans ou plus.

Dans le rapport, les chercheurs affirment que le cas de cette femme est rarissime : c’est la première à souffrir d’une "cardiomyopathie Takotsubo" à la suite d’une ingestion d’un aliment. Des rapports antérieurs avaient révélé que le syndrome du cœur brisé était déjà arrivé chez certaines personnes atteintes d’une anaphylaxie (une réaction allergique grave), et non par l'aliment lui-même.

"A notre connaissance, il s'agit du premier cas de cardiomyopathie Takotsubo provoqué par la consommation de wasabi", ont déclaré les chercheurs dans le IFL Science, qui ajoute que la femme était désormais "guérie" après avoir été traitée avec des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE) et bêta-bloquants.

Le syndrome du cœur brisé, qu’est-ce que c’est ?

Souvent confondu avec la crise cardiaque, le syndrome du cœur brisé, ou syndrome de Takotsubo, se manifeste par une déformation du cœur due à une très forte émotion. Il a été décrit pour la première fois en 1991.

En France, 3 000 personnes sont victimes chaque année du syndrome du cœur brisé. Suite à un stress émotionnel intense, le cœur se déforme, ce qui l’empêche d’assurer son rôle et peut conduire à un accident cardiovasculaire grave. Concrètement, il n’arrive plus à assurer sa fonction de pompe et ne peut alors pas envoyer suffisamment de sang dans notre corps pour permettre son bon fonctionnement.

Le diagnostic repose sur une échocardiographie (qui permet d’observer la forme en amphore que prend le cœur dans ce syndrome), ainsi que sur une coronarographie qui atteste du bon état des artères coronaires. Le syndrome du cœur brisé touche principalement les femmes de plus de 50 ans et serait responsable d’environ 5% des crises cardiaques chez ces dernières.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.