Stimulation de la prostate : un risque de thrombose anale ?

La stimulation de la prostate serait, pour certains, l'équivalent du point G. Elle déclencherait en effet un orgasme puissant. Mais en stimulant la prostate, n'y a-t-il pas un risque de thrombose anale ?
Istock

La stimulation de la prostate : qu'est-ce que c'est ?

On a tendance à penser que l'homme peut connaître le seul orgasme pénien. Cependant, il existe un autre type d'orgasme, souvent plus puissant, lié à la stimulation de la prostate. Cette dernière est une petite glande située à côté de la vessie, qui fabrique le liquide séminal. Pour l'atteindre, on doit passer par la zone anale. Pour stimuler la prostate, il faut donc être détendu et trouver la position idéale qui ne risque pas de rendre le moment pénible.

Existe-t-il un risque de thrombose anale ?

La thrombose anale se produit quand une tuméfaction anale grossit et vient à saigner. Cette tuméfaction peut venir d'hémorroïdes susceptibles d'être déclenchées par de nombreuses causes, comme le stress, la fatigue, mais aussi l'exercice physique ou la constipation. Pour stimuler la prostate, on peut utiliser un sex-toy ou tout simplement ses doigts. Mais attention, il ne faut pas être trop brusque et mieux vaut utiliser un lubrifiant : cette zone est richement vascularisée et le frottement répété peut provoquer des hémorroïdes pouvant être à l'origine d'une thrombose hémorroïdaire. Il faut donc utiliser un lubrifiant, avoir une hygiène irréprochable et faire très attention à ne pas déchirer les petits vaisseaux de la zone anale.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Point g
Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :