Pénétration : les différentes options

Publié le 18 Août 2018 à 10h31 par La Rédaction Médisite
Que la pénétration soit vaginale ou anale, elle apparaît comme l’étape ultime du rapport sexuel, faisant suite aux préliminaires, aux caresses, à la montée du désir. Cette fusion totale des corps n’est possible qu’après des préliminaires et une excitation sexuelle suffisants pour la femme.

6751752-inline-500x333.jpg© Istock

La pénétration: l’étape ultime, après les préliminaires

Le tempo de l’homme n’est pas celui de la femme. Si l’érection et la montée du désir chez l’homme sont rapides, il n’en est pas de même pour la femme. Elle a en effet besoin de davantage de temps que son partenaire pour que l’excitation sexuelle se traduise par une lubrification vaginale. Or, faute d’excitation sexuelle et de préliminaires suffisants, la pénétration sera pénible, voire douloureuse pour la femme. Le partenaire doit donc veiller à ne pas négliger cette étape avant la pénétration. Et la femme ne pas hésiter à rappeler l’importance des préliminaires à son compagnon. Ce dialogue est essentiel à la bonne santé sexuelle du couple.

Les différentes options de pénétration

Le couple peut souhaiter varier les options de pénétration, pour pimenter sa vie sexuelle. Dans le cas de la pénétration vaginale, comme de la pénétration anale, il est essentiel de respecter l’étape des préliminaires. Pour la pénétration vaginale, cela permettra une lubrification suffisante. Pour la pénétration anale, cela détendra les muscles anaux (sphincters). Il est à noter qu’il n’existe pas de lubrification naturelle de l’anus, c’est pourquoi il faudra penser à se munir d’un gel intime lubrifiant pour éviter les douleurs à la pénétration. Là encore, l’important est de communiquer dans le couple, sur ses préférences, ses besoins.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X