9 questions taboues sur le cunnilingus
Sommaire

Comment savoir si l'on s'y prend bien ?

Comment savoir si l'on s'y prend bien ?"Avec la langue, il y a peu de risque de mal faire ou de faire mal. C'est une pratique qui vient naturellement, comme un baiser. L'homme doit suivre son instinct et être à l'écoute des réactions de la femme : ses soupirs, sa respiration, ses halètements... Juste avant l'orgasme, le clitoris se rétracte sous le capuchon qui l'entoure mais il ne faut surtout pas s'arrêter, la langue va suivre naturellement ", assure le sexologue. L'idéal est d'amener le cunnilingus progressivement, par des baisers et caresses sur le reste du corps et de ne commencer qu'une fois que la zone est déjà bien humide et gonflée d'excitation, en léchant et suçant non seulement le clitoris, mais aussi toute la vulve (entrée du vagin, lèvres...). Et ne pas hésiter à stimuler en même temps d'autres zones érogènes (mamelons, anus...) pour démultiplier les sensations et rendre l'orgasme encore plus intense.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):