Panaris : quels remèdes naturels efficaces ?

Certifié par nos experts médicaux MedisitePouvant apparaître suite une petite blessure de la peau, le panaris peut rapidement se transformer en abcès si aucun traitement n'est employé. Pour éviter cette fâcheuse évolution, on s'informe sur les symptômes de ce trouble et on prend connaissance d'un traitement naturel : l'aromathérapie.
Panaris : quels remèdes naturels efficaces ?Fotolia
Sommaire

Les symptômes du panaris

Infection bactérienne cutanée et sous-cutanée d'un doigt, le panaris est généralement situé sous l'ongle, autour de l'ongle ou au niveau de la pulpe. Suite à une blessure banale, un arrachement des petites peaux, une piqûre ou encore un traumatisme de l'ongle, on voit apparaître une inflammation.

La peau peut alors devenir rouge, chaude, tendue et douloureuse.

Lorsque le panaris évolue en abcès, il se gorge de pus et on parle de douleur intense avec ou sans fièvre.

Huiles essentielles et panaris : comment les utiliser ?

Il existe 4 huiles essentielles à avoir dans sa pharmacie pour soigner un panaris :

  • L’HE de Tea tree ;
  • L’HE de Niaouli ;
  • L’HE de Lavande fine ;
  • L’HE de Laurier noble ;

Pourquoi utiliser les huiles essentielles pour soigner un panaris ?

Le panaris est une infection aiguë très douloureuse localisée le plus souvent sur le pourtour de l’ongle. Cette infection est provoquée par une bactérie : staphylocoque ou streptocoque, qui survient souvent après une petite blessure.

Les huiles essentielles sont efficaces pour soigner les panaris grâce à leurs propriétés antibactériennes, antalgiques et cicatrisantes. Elles permettent de faire mûrir le panaris et de le vider de son pus avant d'aider à la cicatrisation.

L’huile essentielle de Tea tree : un antibactérien efficace

L'huile essentielle de Tea tree possède des propriétés antibactériennes efficaces contre la bactérie responsable du panaris. Elle diminue les douleurs et limite les sensations de chaleur dues à l'inflammation grâce à ses propriétés immunostimulantes et anti-inflammatoires.

Comment l’utiliser ?

Diluez 3 gouttes d’huile essentielle de Tea tree dans 1 cuillère à café d’huile végétale de millepertuis. Appliquez le mélange sur votre panaris 4 fois par jour jusqu’à amélioration.

Niaouli, un excellent antiseptique

L’huile essentielle de niaouli possède d’excellentes propriétés antibactériennes. Elle est également anti-inflammatoire et agit sur les sensations de chaleur et rougeur dues au panaris.

Comment l’utiliser ?

Déposez 4 gouttes d’huile essentielle de niaouli sur une compresse imbibée d’eau chaude. Appliquez la compresse sur votre panaris 5 fois par jour jusqu’à ce que le panaris mûrisse.

Lavande fine, puissante cicatrisante

L’huile essentielle de lavande fine possède des propriétés antiseptiques et cicatrisantes grâce au linalol qu’elle contient. Elle va donc permettre de réparer les tissus lésés.

Comment l’utiliser ?

Diluez 3 gouttes d’huile essentielle de lavande fine dans 1 cuillère à café d’huile végétale de calophylle. Appliquez cette huile sur votre panaris 4 fois par jour jusqu’à guérison.

Le laurier noble soulage la douleur

L’huile essentielle de laurier noble possède des vertus antalgiques très efficaces grâce à l’eugénol qu’elle contient. Elle diminue la douleur occasionnée par l’inflammation. Elle est également une huile antibactérienne efficace.

Comment l’utiliser ?

Diluez 3 gouttes d’huile essentielle de laurier noble dans 1 cuillère à café d’huile végétale de millepertuis. Appliquez cette huile sur votre panaris 4 fois par jour jusqu’à amélioration.

Des mélanges d’huiles essentielles pour soigner un panaris

Lotion antibactérienne

Cette lotion permet de bénéficier des propriétés antibactériennes efficaces sur le streptocoque responsable du panaris.

  • HE niaouli : 1 goutte
  • HE Tea tree : 1 goutte
  • Alcool à 60° : 10 gouttes
  1. Déposez les HE et l’alcool dans une petite cuillère.
  2. Imbibez une compresse d’eau chaude.
  3. Ajoutez votre mélange HE-alcool sur la compresse.
  4. Appliquez la compresse sur votre panaris 5 fois par jour, jusqu’à ce qu’il mûrisse.

Lotion cicatrisante

Cette lotion est à utiliser une fois le panaris vidé de son pus. Elle va permettre de désinfecter la plaie et de cicatriser rapidement.

  • HE Tea tree : 1 goutte
  • HE niaouli : 1 goutte
  • HE lavande fine : 2 gouttes
  • HE laurier noble : 1 goutte
  • HV millepertuis : 10 gouttes
  1. Ajoutez les HE et l’HV dans un flacon opaque compte-goutte de 10 ml.
  2. Mélangez.
  3. Appliquez 2 gouttes de ce mélange sur le panaris 3 fois par jour jusqu’à guérison.

Précautions d’emploi : Effectuer un test cutané avant l’application de ces produits - Ne pas appliquer d’huile essentielle pure sur la peau - Ne convient pas aux femmes enceintes et allaitantes - Ne convient pas aux enfants de moins de 3 ans.

Des bains contre les panaris superficiels

Pour traiter un panaris léger, autrement dit pour le "faire mûrir", il faut plonger son doigt ou son orteil plusieurs fois par jour dans des bains d’eau tiède contenant du gros sel ou de l’hexomédine transcutanée ou encore du Dakin Cooper® dilué. De façon générale, le Dakin Cooper® est efficace contre le panaris, à condition d’être appliqué à un stade précoce.

Une fois la plaie ramollie, le pus sortira. Quand la plaie paraît propre, il est recommandé d’appliquer des compresses d'alcool à 60°, de les conserver plusieurs heures et de les renouveler fréquemment jusqu'à ce que le doigt ou l'orteil reprenne son aspect normal. S'il reste douloureux et gonflé, il faut consulter sans tarder un médecin.

À noter, qu’il est déconseillé de tremper le panaris dans un bain d’eau tiède contenant de l’eau javel comme le recommandent certaines recettes de grand-mère.

Comment traiter un panaris profond ?

Si le panaris connaît une réelle profondeur, il est important de consulter un médecin : la chirurgie (excision des tissus infectés) peut être rapidement effectuée. Elle est suivie d’un traitement antibiotique. Les bains antiseptiques ou les huiles essentielles sont insuffisants.

Attention, à terme, un panaris non traité peut s'étendre jusqu'à l'os de la phalange concernée par le panaris. L’amputation du bout du doigt est alors la seule solution afin d’éviter la gangrène. Cependant, une telle complication reste très rare.

Panaris : comment éviter la récidive ?

  • Arrêter de se ronger les ongles ;
  • Arrêter de s’arracher la peau des doigts ;
  • S’il existe une petite peau qui vous gêne, la couper proprement et nettement au ciseau.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Sources : entretien avec le Dr. Daniel Scimeca, médecin généraliste (déjà enregistré dans le BO).