Orgasme clitoridien : comment ça marche ?

Selon les estimations, la plupart des orgasmes féminins sont obtenus par une excitation du clitoris, qu'elle soit directe ou indirecte, puisque seul un tiers de femmes aurait des orgasmes vaginaux. Autant dire que le clitoris revêt une importante toute particulière. Ce constat s'explique par le fait que cette structure particulière de l'appareil génital féminin est dotée de milliers de terminaisons nerveuses qui la rendent extrêmement sensible, contrairement à la cavité vaginale qui, elle, est faiblement innervée.

Orgasme clitoridien : comment se caractérise-t-il ?

Il faut savoir que le clitoris est un organe érectile au même titre que le pénis chez l'homme. Sa sollicitation entraîne un afflux sanguin au sein des corps caverneux qui le composent. Le clitoris grossit et se durcit jusqu'à atteindre un point de non-retour qui signe l'orgasme clitoridien. Le vagin devient alors le siège de petits spasmes tandis que le clitoris atteint un point de sensibilité tel qu'il ne peut plus être manipulé. A cette étape, la femme ne peut quasiment plus bouger pendant quelques secondes et éprouve une sensation de plénitude intense. Mais en tout et pour tout, ces différentes phases ne durent qu'une quinzaine de secondes.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.