Sommaire

Sexe : préparez le terrain

Sexe : préparez le terrain Premier conseil, exprimez-vous. Dites-lui que vous l’aimez. Donnez-lui confiance en elle en la complimentant sur son parfum, le galbe de ses courbes, ses seins... Admirez-la, reconnaissez ses qualités. Soyez aux petits soins, préparez-lui son café, faites-lui couler un bain... Ayez des gestes tendres dans la journée, prenez-lui la main, embrassez-la, puis faites-la rire, mettez de la musique… Bref, prenez le temps de l’écouter, de la comprendre, de la cajoler. Pourquoi ? Parce que l’attention masculine a des effets aphrodisiaques sur la femme. Résultats : votre partenaire est plus disposée à répondre à vos désirs. Elle se sent plus désirable et atteint plus facilement l’orgasme.

Sexe : soyez tendre

Sexe : soyez tendre Parce que les hommes sont plus dans l’action et que leur pic orgasmique est plus rapide à atteindre, ils ne voient pas toujours l’intérêt d’être tendre. Erreur, messieurs ! Caressez-la de la tête aux pieds…Effleurez sa peau de la pulpe de vos doigts, exercez une légère pression avec vos ongles... Parsemez son corps de baisers, explorez-le de vos lèvres, mordillez... Prenez votre temps, faites-la languir... Puis, insistez sur ses zones érogènesRésultat : certaines zones très sensibles, comme les seins, éveillent les sens féminins et stimulent le désir. Caresser la poitrine par exemple, envoie des signaux nerveux au clitoris, ce qui provoque des signes d’impatience... Ne cédez pas ! Plus ce "supplice" est long, plus le plaisir qui s’en suit est intense !

Prenez votre temps

Prenez votre temps Une femme peut, comme l’homme, jouir en 60 secondes à condition qu’elle ait une sensibilité vaginale particulièrement développée. En général, il lui faut entre 8 à 40 minutes, en fonction de son âge, du contexte et de ses sentiments. Le hic, c’est que la durée moyenne du coït est de 15 à 20 minutes... Les rapports sont donc souvent trop courts pour satisfaire les deux partenaires ! Ce n’est pas un hasard si 70 % des femmes de 30 ans ne connaissent pas l’orgasme vaginal. Messieurs, il faut prendre votre temps ! Résultat : c’est une évidence, mais des orgasmes mutuels sont la garantie d’une meilleure entente sexuelle, de rapports plus épanouis, d’échanges plus aboutis...

Offrez-lui des orgasmes vaginaux

Offrez-lui des orgasmes vaginaux Le processus de l’orgasme vaginal est le plus lent mais aussi le plus global. Il irradie tout le corps. La paroi vaginale est riche en capteurs sensitifs. Il est préférable de stimuler d’abord les parois grâce aux doigts : le majeur est le plus approprié, il peut être associé à l’index ou mieux, l’annulaire. Doit s’en suivre un va-et-vient de bas en haut et de haut en bas ou des mouvements circulaires suivant l’arrondi des parois. On peut aller jusqu’au fond du vagin en massant doucement mais fermement "les culs de sacs" et le col. Le pénis doit ensuite viser les zones sensibles, "caresser" l’intérieur… Résultat : peu de femmes connaissent l’orgasme vaginal. En clair : peu d’hommes savent le donner… Ce devrait être apprécié !

Stimulez son point G !

Stimulez son point G !Le point G existe ! Pourvu de tissus érectiles, de glande et de nerfs, il peut être considéré comme la prostate féminine. Il se situe sur la paroi antérieure du vagin, à la hauteur de deux phalanges. Beaucoup d’hommes en ignorent l’existence. Pour le stimuler, il faut introduire le majeur, recourber la première phalange, la pulpe à l’affût d’une zone un peu rugueuse, plissée. Puis la presser, la masser fermement par va-et-vient et petits cercles. Le meilleur moyen de bien faire : se fier aux réactions de sa partenaire. Le point doit légèrement gonfler sous les doigts. A noter : il peut avoir besoin de temps pour se réveiller. Ne soyez pas trop pressé, recommencez si besoin un autre jour. Résultat : un orgasme plus intense qu’avec le clitoris et des émotions plus fortes chez la femme.

Contrôlez votre éjaculation

Contrôlez votre éjaculation Contrôler son éjaculation est un excellent moyen d’améliorer l’entente sexuelle. Une telle maîtrise permet de mieux prendre en compte la physiologie de sa partenaire et la durée dont elle a besoin pour parvenir à l’orgasme. Il faut repérer les signes d’imminence de l’éjaculation : un plaisir soudain et aigu à la racine de la verge qui se raidit plus encore… Une seule solution alors : suspendre tout mouvement, retirer sa verge à mi-longueur, contracter le périnée tout en bloquant sa respiration quelques secondes en tâchant de penser à autre chose pendant 1 grosse minute ! Résultat : le plaisir masculin est dû aux contractions du muscle pubo-coccygien et non à l’éjaculation. La retarder permet d’enchaîner plusieurs orgasmes pour soi… et sa partenaire !

N’oubliez pas le clitoris !

N’oubliez pas le clitoris ! Comme votre pénis, messieurs, le clitoris est couvert de capteurs sensitifs. C’est un détonateur ! Conseil : observez-la quand elle se masturbe, c’est la meilleure façon d’apprendre. En pratique, préférez votre majeur, il est plus doux que l’index, plus fort et trop "pointu". Pensez à mouiller vos doigts. Commencez doucement, sans trop appuyer par des mouvements de va-et-vient ou circulaires. Puis, augmentez progressivement la pression jusqu’à appuyer assez fort. Sous l’excitation, le clitoris se gorge de sang, gonfle et devient cramoisi. Quand commence l’orgasme, n’arrêtez pas, continuez sous peine de l’abréger. Résultat : le fait qu’un homme se préoccupe du clitoris est souvent vécu par les femmes comme une attention d’excellent augure pour la suite des festivités !

L’art du cunnilingus

L’art du cunnilingus Ca n’a l’air de rien et pourtant, quelques conseils pratiques s’imposent ! D’abord, il est conseillé de se raser. La barbe peut irriter les muqueuses féminines. Ensuite, il ne faut pas se jeter sur le clitoris, mais faire languir sa partenaire en parcourant son corps de caresses et de baisers pour amener l’excitation à son comble. Tous ses organes sexuels s’érigent, ses seins durcissent, son rythme cardiaque et sa respiration s’accélèrent… On peut alors titiller le clitoris de sa langue avec délicatesse, un peu comme un mamelon. L’insistance est de mise aux endroits les plus réactifs... en ne changeant rien jusqu’à l’orgasme. Résultat : bien réalisé, il constitue le moyen le plus efficace de procurer un orgasme puissant et de vous attirer des faveurs !

Offrez-lui des orgasmes profonds

Offrez-lui des orgasmes profondsLes orgasmes profonds naissent de la stimulation du corps utérin, riche en capteurs sensitifs… Ces orgasmes sont accessibles à tous ! Il est conseillé de commencer par de petites pénétrations de quelques centimètres, stimulant au passage le point G, puis de pénétrer le vagin progressivement, plus profondément, avant de donner soudain un coup de rein décisif. Il faut continuez par de fermes va-et-vient en maintenant les hanches de sa partenaire. Après plusieurs heurts, le plaisir augmente jusqu’à ce que l’orgasme survienne... Résultat : un orgasme très fort, une profonde émotion et une reconnaissance de la part de la partenaire !

Sexe : adoptez les "caresses intérieures"

Sexe : adoptez les "caresses intérieures" La "caresse intérieure", c’est le nom que donne Gérard Leleu, médecin sexologue, aux effleurements du pénis dans le vagin. Bonne nouvelle, cette caresse est plus facile à donner avec les années (l’éjaculation est souvent moins rapide). Elle stimule toutes les zones érogènes internes. En pratique, il faut alterner les phases de mouvements et d’immobilité, de pénétration profonde et superficielle, d’accélération et de calme… Cela peut durer des heures… Résultat : effets garantis ! C’est le meilleur moyen de donner plusieurs orgasmes à sa partenaire et de gagner en intensité.

Source

- Comment la rendre folle de vous de Gérard Leleu, aux éditions Leduc.s.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.